•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découverte de cartes historiques prometteuses pour la recherche océanique

Les zones de forêt sont entourées en rouge sur un papier jauni par le temps
Un exemple de carte britannique des années 1850 montrant le dessin des forêts de varech. Photo: La Presse canadienne
Radio-Canada

Par surprise, une enseignante en géographie de l'Université de Victoria a découvert des cartes marines de l'Amirauté britannique datant de 1858 à 1956. Elles indiquent l'emplacement des forêts d'algues au large de la côte de la Colombie-Britannique il y a une centaine d'années.

Estimées comme un véritable « trésor », ces cartes vont pouvoir aider les chercheurs à comprendre quels changements sont survenus dans lits de varech de la côte, que l'on appelle aussi les « forêts tropicales de l'océan » explique la professeure Maycira Costa.

Mme Costa et son équipe ont exploité cette trouvaille pour créer la première carte numérique historique des forêts de varech côtières de la Colombie-Britannique.

Une grande branche d'algue varech sous l'eau Les forêts de varech fournissent un habitat à tout un écosystème d'animaux dans l'océan. Photo : aquarium de Monteray Bay

Selon Mme Costa, le réchauffement de la température de l’eau est préoccupant pour le varech, mais il n’y a pas encore de corrélation évidente avec la perte des forêts d'algues.

Les chercheurs vont dorénavant pouvoir comparer les cartes historiques aux images satellites de 2002 à 2017, a-t-elle déclaré.

Pêche et Océan Canada, le Service hydrographique du Canada et la Fondation du saumon du Pacifique pourront se servir de ces cartes pour alimenter leurs recherches.

Maycira Costa, enseignante en géographie à l'Université de Victoria

Découverte fortuite

La professeure raconte avoir repéré cette carte jaunie, dessinée à la main en 1903, au-dessus du bureau de son collègue qui l’avait lui-même trouvé parmi une pile de vieilles cartes dans le bureau de quelqu’un d’autre.

Pour comprendre ce que représentait la carte, Mme Costa dit avoir observé ses détails, puis fait une comparaison avec les régions où elle sait - grâce à ses recherches - que le varech est présent.

Et j'ai regardé cela et j'ai dit, "c'est la distribution de varech."

Maycira Costa, enseignante en géographie à l'Université de Victoria

Selon elle, les Britanniques ont soigneusement annoté toutes les forêts de varech sur leurs cartes à l’époque, parce qu’elles étaient considérées comme dangereuses pour la navigation.

Colombie-Britannique et Yukon

Géographie