•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Viamonde persiste et signe et achètera l’école Greenwood

Un croquis d'un édifice

Un croquis de la future école secondaire Greenwood, dans l'est de Toronto.

Photo : Conseil scolaire Viamonde

Jean-François Morissette
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au lendemain de l'annonce du Conseil scolaire catholique francophone MonAvenir indiquant son désir de mettre la main sur l'école Greenwood dans l'est de la Ville Reine, voilà que le Conseil scolaire Viamonde annonce « officiellement » avoir enclenché le processus en vue d'une transaction immobilière pour le même édifice.

Déjà locataire de l'édifice, le Conseil scolaire Viamonde confirme par le fait même sa décision de vouloir ouvrir une [quatrième] école secondaire dans l’est de la ville de Toronto afin de mieux desservir les familles qui y résident.

Le 28 février, le Conseil scolaire catholique MonAvenir avait également annoncé son souhait de racheter l'ancienne école Greenwood, un édifice qui appartient à au Conseil scolaire public anglophone de Toronto (TDSB).

Selon le Règlement 444/98 de la Loi sur l’éducation, lorsque le conseil laïc anglophone (TDSB) met une propriété en disponibilité, c’est le conseil laïque francophone Viamonde qui détient la priorité.

L'ancienne école secondaire Greenwood
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une quatrième école secondaire francophone laïque pourrait ouvrir ses portes dans l'est de Toronto en 2021 ou 2022

Photo : Radio-Canada / Charlotte Mondoux-Fournier

Greenwood, la seule option viable

Dans une lettre envoyée aux parents, dont Radio-Canada a obtenu copie, le Conseil scolaire laïc francophone réaffirme que le site en question s’avère la seule option viable qui permettrait d’ouvrir une école selon les standards de Viamonde.

Le Conseil scolaire rappelle avoir retenu les services d’une firme d’architecture, qui a conclu qu’il était tout à fait possible d’intégrer toutes les salles modernes nécessaires à la prestation de cours.

L’analyse de cette firme aurait également démontré les limitations des espaces extérieurs qui ne peuvent pas accommoder un terrain de jeu.

Viamonde envisage donc la possibilité de créer un terrain de jeu sur le toit de l’édifice et a aussi débuté les démarches auprès de la Ville de Toronto afin d’utiliser le parc Felstead, situé directement au sud de l’édifice.

« Nous avons tout lieu de croire qu’une fois propriétaire de l’ancienne école, il nous sera plus facile de poursuivre les discussions et démontrer le sérieux de notre proposition. »

— Une citation de  Conseil scolaire Viamonde

Détruit plutôt que reconstruire

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir avait plutôt exprimé l’intention de détruire l’école s'il était désigné comme acheteur.

Le Conseil scolaire Viamonde dit avoir étudié cette possibilité, mais laisse également entendre l’avoir abandonnée.

En janvier 2018, le Conseil scolaire Viamonde avait reçu un octroi de 16 millions de dollars du gouvernement ontarien pour construire un établissement dans l'est de la Ville Reine.

Plusieurs parents s’étaient néanmoins opposés au choix de l’école Greenwood, déplorant des installations qui ne sont pas équivalentes aux autres écoles anglophones du quartier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !