•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de Doug Ford recommande un gel d'embauche aux conseils scolaires

Des pupitres dans une classe d'école vide.

Le gouvernement de Doug Ford étudie l'idée de modifier la limite quant au nombre d'élèves par classe.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le ministère ontarien de l'Éducation recommande aux conseils scolaires de la province de « faire preuve de prudence en ce qui a trait aux décisions d'embauche, en prévision du dépôt du budget de l'Ontario et à la lumière de la récente consultation sur l'effectif des classes et les pratiques d'embauche ».

Dans une lettre envoyée aux conseils scolaires, le Ministère ajoute ceci : Les conseils scolaires sont invités à reporter les processus annuels d’embauche visant à pourvoir les postes libérés par les départs à la retraite ou en congé des enseignantes et enseignants et des autres membres du personnel, et ce, jusqu’à ce que le ministère de l’Éducation fournisse, d’ici le 15 mars, des directives plus précises aux membres du secteur.

Comme vous le savez, en juin 2018 le gouvernement de l’Ontario a imposé un gel des embauches. Les conseils scolaires pourraient envisager d’adopter des mesures semblables.

Lettre du ministère de l'Éducation

Je veux que les parents sachent que ma priorité numéro un est de faire en sorte que chaque élève ait accès à une éducation enrichissante, dit la ministre de l'Éducation, Lisa Thompson dans une déclaration écrite.

Pour y parvenir, nous devons examiner de près la façon dont les commissions [et conseils] scolaires dépensent leur argent. Nous devons veiller à ce que chaque dollar investi dans notre système d’éducation soit investi dans l’avenir des élèves, ajoute Lisa Thompson.

Le Conseil scolaire Viamonde a confirmé avoir reçu cette lettre du ministère de l'Éducation.

Nous respectons toujours les directives du ministère, dit la porte-parole du Conseil scolaire Viamonde, Claire Francœur.

Promesse enfreinte?

Après avoir pris le pouvoir l'été dernier, le premier ministre Doug Ford avait pourtant promis que le gel d'embauche dans les secteurs public et parapublic n'inclurait pas les enseignants.

Le gouvernement mène actuellement des consultations sur la taille des classes, ce qui pourrait mener à la modification des plafonds actuels.

Selon les ratios actuels du ministère de l'Éducation, il ne peut y avoir plus de 29 enfants par classe à la maternelle, où l'enseignant est aidé d'une éducatrice. Au primaire, le maximum est de 23 élèves par classe.

Connaissez-vous des parents qui souhaitent avoir plus d’élèves dans la classe de leur enfant?, commente l'ancien président du Conseil scolaire Viamonde, Jean-François L'Heureux.

Le gouvernement Ford étudie également la possibilité de modifier le programme de maternelle 4 ans après la prochaine année scolaire, mais tout en promettant de conserver un apprentissage à temps plein.

Budget

Le gouvernement a prévenu les Ontariens qu'ils devraient se serrer la ceinture dans le prochain budget provincial, en raison du déficit que les conservateurs estiment à 13,5 milliards de dollars.

Le ministre des Finances, Vic Fedeli, n'a pas encore annoncé la date du budget.

Toronto

Politique provinciale