•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le comité sénatorial sur C-69 se déplacera en Alberta

Femme aux cheveux courts noirs et bouclés, portant des lunettes de vue noires.

Le comité sénatorial sur l’énergie, l’environnement et les ressources naturelles se déplacera en Alberta pour mieux étudier le projet de loi C-69.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Le comité sénatorial sur l'énergie, l'environnement et les ressources naturelles se déplacera en Alberta pour mieux étudier le projet de loi C-69. C'est ce qu'a annoncé, jeudi, la sénatrice et ancienne journaliste du Edmonton Journal, Paula Simons, sur son compte Facebook.

« Le Sénat a accepté que notre comité puisse se déplacer », a-t-elle écrit.

Le projet de loi C-69 vise à modifier la manière dont les grands projets d’infrastructure sont évalués, mais il a essuyé de nombreuses critiques depuis son dépôt.

Avant d’obtenir l’accord du Sénat, la sénatrice s’était adressée à la Chambre haute.

« Je comprends que ma proposition était peu orthodoxe et que les comités sénatoriaux ne voyagent que très rarement pour étudier un projet de loi. Mais pour moi, en tant que sénatrice de l’Alberta, ça semble être le bon moment pour briser ce précédent », a-t-elle dit au président du Sénat.

En Alberta, les répercussions du projet de loi C-69 suscitent beaucoup d’inquiétude. Le gouvernement craint que C-69 puisse bloquer la construction de grands projets d'infrastructures, comme des pipelines.

« Je pense que nous pourrons proposer de meilleurs amendements si nous ne restons pas à Ottawa et que nous faisons seulement écouter les lobbyistes de l’industrie et de l’environnement », a-t-elle ajouté.

Selon elle, déplacer certaines audiences à l’extérieur du Parlement sera aussi l’occasion d’entendre de vive voix des travailleurs de l'industrie pétrolière, mais aussi les Premières Nations et les Métis.

« En tant que résidente du Traité 6, je prends très au sérieux cette obligation de consulter », a-t-elle dit.

Pour sa part, le sénateur Claude Carignan a déclaré que le comité entend voyager vers l’Alberta début avril.

La première ministre, Rachel Notley, était d’ailleurs, jeudi, en visite à Ottawa pour faire part de son opinion au comité sénatorial. « Le projet de loi C-69 ne fonctionne pas pour l'Alberta dans sa forme actuelle », a-t-elle dit aux sénateurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Infrastructures