•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le drapeau fransaskois, ce symbole né il y a 40 ans

Deux drapeaux flottent dans le vent et la neige. En arrière-plan, on aperçoit le dôme du Palais législatif.

Des drapeaux fransaskois flottent sur le pont Albert Memorial à Regina, non loin du Palais législatif.

Photo : Radio-Canada

Raluca Tomulescu

Quarante-deux drapeaux fransaskois flottent sur le pont Albert Memorial à Regina pour souligner les Rendez-vous de la Francophonie au mois de mars. Selon le gouvernement de la Saskatchewan, c'est une première, même si le drapeau existe depuis 1979. L'Association Jeunesse fransaskoise (AJF) avait alors lancé le défi aux Fransaskois d'imaginer un drapeau qui représente l'identité de la communauté.

« Un drapeau, c’est un symbole important d’une communauté linguistique et culturelle », affirme aujourd’hui Lionel Bonneville.

C’est avec cette idée derrière la tête que le Fransaskois, alors âgé d’une trentaine d’années, et deux de ses collègues de Radio-Canada de l’époque, Laurier Gareau et Richard Duret, ont répondu à l’appel lancé par l’AJF.

En novembre 1978, l’organisme, né un an plus tôt, avait lancé un concours adressé aux membres de la communauté, consistant à créer un drapeau qui refléterait la réalité et l’histoire des francophones de la province.

Les critères de participation ont été publiés dans le numéro courant du journal l’Eau vive : « Le drapeau d’un peuple doit être distinctif, facilement reconnaissable, artistique et simple. Il doit être unificateur du peuple fransaskois ; il doit faire appel aux sentiments patriotiques; les symboles utilisés doivent se référer à l’histoire de la Saskatchewan ; il doit être non humoristique, basé sur le passé et axé sur l’avenir. »

Parmi les 200 participations que l’AJF a reçues, c’est celle de Lionel Bonneville, Richard Duret et Laurier Gareau qui a été retenue.

« On s’est entendus pour qu’on y retrouve les couleurs de la Saskatchewan, le jaune pour le blé, le vert pour la forêt boréale, explique Lionel Bonneville. À l’époque, la communauté francophone était chrétienne en grande majorité, il fallait trouver une croix stylisée. Et il fallait aussi la fleur de lys, parce que c’était un symbole français très important. Étant donné que nous étions dans la région où se trouvaient les Métis, on adopterait la fleur de lys qui était d’origine métisse. »

C’est toujours ce même drapeau qui représente les Fransaskois en 2019.

Une page du journal l'Eau vive datée du 15 novembre 1978 prise en photo.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La une du journal l'Eau vive du 15 novembre 1978.

Photo : Radio-Canada

Un symbole qui a pris du galon

« C’était une belle initiative, se souvient la directrice provinciale de l’AJF de l’époque, Laurelle Favreau. Pendant les années 70, dit-elle, on a fait beaucoup de travail pour créer un environnement pour les jeunes, pour éviter l’assimilation, et encourager les écoles françaises. »

Le drapeau fransaskois a été dévoilé au public le 5 mai 1979, devant près d’un millier de personnes, lors du Super Fransaskois Show, à Prince Albert.

Cette année-là, plusieurs décrivaient cet événement comme la manifestation francophone de l’année, qui avait notamment pour but de ranimer le mouvement jeunesse dans la région. Le spectacle a rassemblé 125 artistes francophones, dont les Soeurs Boyer de Saint-Brieux, ou encore la famille Campagne de Willow Bunch.

Un article du 18 avril 1979 de l’Eau vive rapportait que le drapeau allait être hissé pour la première fois, en grande pompe, le lendemain du spectacle, en face des bureaux conjoints de l’Association catholique franco-canadienne (ACFC) et de l’AJF à Prince Albert.

Dans les pages du même journal, des analystes prévoyaient qu’il faudrait « de deux à trois ans avant que le grand public fransaskois n’adopte cet emblème un peu à la façon du mot Fransaskois qui fait maintenant partie du langage courant ».

Une portion d'article du journal l'Eau vive de la semaine du 9 au 15 mai 1979 prise en photo.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un article du journal l'Eau vive de la semaine du 9 an 15 mai 1979 dévoilant le drapeau fransaskois.

Photo : Radio-Canada

40 ans plus tard, est-ce mission accomplie?

« On est fiers de ce qu’est devenu notre petit projet de l’époque, ce n’est pas une contribution énorme, mais c’est quand même réconfortant de savoir qu’on a fait quelque chose qui a duré tout ce temps-là », affirme Lionel Bonneville.

« J’ai toujours mon drapeau fransaskois près de moi », souligne de son côté Laurelle Favreau, qui vit aux États-Unis depuis une vingtaine d’années.

En 2005, le gouvernement de la Saskatchewan a qualifié le drapeau fransaskois d’emblème provincial, reconnaissant ainsi le patrimoine des francophones de la Saskatchewan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Associations francophones