•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le départ de Murray Rankin avantage le Parti libéral, selon un ex-député de Victoria

Un homme répond aux questions d'une journaliste lors d'une entrevue.

Murray Rankin représente Victoria depuis 2012

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après plusieurs mois de spéculation, le député néo-démocrate de Victoria, Murray Rankin, a annoncé qu'il ne tentera pas de se faire réélire aux prochaines élections fédérales. Alors que le NPD occupe la circonscription de Victoria depuis 2006, ce départ pourrait créer une opportunité pour le Parti libéral, selon l'ancien député libéral de Victoria, David Anderson.

« Cette fois nous aurons un candidat et on va essayer de gagner un siège de nouveau pour le Parti libéral. »

— Une citation de  David Anderson, ancien député libéral de Victoria

Sans donner de détails concernant les raisons du non-renouvellement de sa candidature, Murray Rankin affirme que son départ de la politique fédérale ne reflète pas le leadership de Jagmeet Singh.

« Je veux exprimer ma gratitude au chef actuel du NPD et à son ancien chef pour leur engagement passionné envers le Canada. »

— Une citation de  Murray Rankin, député néo-démocrate de Victoria

Toutefois, l’ancien député libéral de Victoria, David Anderson, qui affirme être ami avec M. Rankin depuis 40 ans, doute que la récente entrée au parlement du chef du NPD, Jagmeet Singh, n’ait rien à voir avec le choix de M. Rankin.

« Il faut remarquer que c’est curieux que c’est après l'élection du leader monsieur Singh qu’il prend sa retraite. On savait que M. Singh n'avait pas beaucoup d’appuis dans le caucus du NPD. »

— Une citation de  David Anderson, ancien député libéral de Victoria

Avocat de formation, M. Rankin dit qu'il compte continuer de s’opposer au projet Trans Mountain et de travailler avec la Première Nation Wet'suwet'en qui s'oppose aux travaux de construction du pipeline Coastal GasLink, qui traverse son territoire dans le nord de la province.

Comme plusieurs membres du Parlement, Nathan Cullen a remercié M. Rankin sur Twitter disant que ce « fut un honneur de constater la profondeur de ses connaissances et sa compassion pour les habitants de ce pays ».

Murray Rankin occupe son siège de député depuis la démission de l’ancienne députée du NPD, Denise Savoie, en 2012.

Sur les 44 députés néo-démocrates élus en 2015, Murray Rankin est le 12e à démissionner ou à annoncer qu'il ne se représentera pas.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.