•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C.-B. : des colibris transis par le froid de cet hiver ont besoin d’aide

Un colibri gris aux reflets dorés est posé sur un mangeoir

Les nids pourraient être perturbés par les travaux de défrichement, effectués avec des bulldozers, des scies à chaîne et d'autres machineries lourdes.

Photo : Wildlife Rescue Association of B.C.

Radio-Canada

Les colibris de la province sont plus nombreux que d'habitude à souffrir de l'hiver, selon ce que constate l'Association de sauvetage de la faune de Burnaby, la Wildlife Rescue Association.

Au total huits colibris ont été retrouvés transis par le froid en février, alors que généralement, la co-directrice générale de Wildlife Rescue Association, Linda Bakker, dit ne faire le rapport que d’un ou de deux colibris sauvés des froides conditions de l’hiver par les membres de l’association.

L’association demande donc de s'assurer que l'eau des distributeurs d’eau sucrée pour colibris ne soient pas gelée surtout à la tombée de la nuit puisque ces oiseaux commencent à s’y approvisionner dès l’aube.

Pour cela, elle recommande soit d’acheter un petit système de chauffage pour mangeoire, soit de rapprocher la mangeoire le plus possible de la maison et de la placer en alternance à l’intérieur et à l’extérieur de la maison pour s’assurer que l’eau soit toujours décongelée.

Linda Bakker explique que ces oiseaux peuvent se retrouver en manque d'énergie pour pouvoir s’envoler ou se nourrir assez fréquemment comme le requiert la particularité de leur métabolisme.

Ils peuvent devenir hypoglycémiques, ils ont donc un faible taux de sucre dans le sang et peuvent se retrouver au sol - ce qui est inhabituel pour eux.

Une citation de Linda Bakker, co-directrice générale de Wildlife Rescue Association

Il suffit de leur donner de la nourriture pour qu’ils reprennent rapidement des forces, selon Linda Bakker.

Responsabilité humaine

Il fût un temps où les colibris migraient, mais ils se sont finalement « adaptés au climat [ annuel de la région de Vancouver ] et comptent sur les gens qui mettent en place des mangeoires pour colibris », affirme Madame Bakker.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.