•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sécurité du transport aérien : un système d'alerte d'urgence défaillant, selon un rapport

La carcasse d'un avion monomoteur à quatre places gît parmi des arbres.

Un rapport d’enquête sur la sécurité du transport aérien préconise de changer les normes de résistance à l'impact des systèmes de radiobalises de repérage d'urgence.

Photo : BST

Radio-Canada

Selon le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), le système d'alerte radio utilisé pour localiser les petits avions en cas d'urgence connait des failles de fabrication. Un rapport attire l'attention sur le fait qu'en cas de collision, ces appareils peuvent perdre leur antenne ou leurs batteries, ce qui expose les petits avions à des risques importants.

Les enquêteurs du BST ont analysé un accident aéronautique survenu en novembre 2017 en Colombie-Britannique. Un avion monomoteur s'était écrasé près de Revelstoke, tuant les deux passagers à bord, dont le pilote. L'épave a été retrouvée dix mois après l’accident dans le parc national des Glaciers.

Les photos de Dominic Nero et Ashley Bourgeault qui étaient à bord du petit avion disparu en montagne, Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dominic Nero et Ashley Bourgeault étaient à bord du petit avion qui a disparu en montagne, selon leurs familles

Photo : Tammy Neron

Selon le rapport du BST, le trajet s’est déroulé en suivant les règles de vol à vue dans des conditions météorologiques qui se dégradent. Aucun signal de la radiobalise de repérage d'urgence n’avait toutefois été reçu pendant l’accident.

Des balises d'urgence inopérantes en cas d'impact

Le rapport établit que l’antenne de la radiobalise d’urgence a été détachée de son connecteur pendant l’impact et que les batteries ont été éjectées de leur compartiment.

L’analyse conclut que la détection du signal aurait donc été limitée à un rayon de quelques mètres et interrompue immédiatement à l’éjection des batteries.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada préconise donc un renforcement des normes qui réglementent la capacité de résistance des systèmes d'alerte d’urgence par radio (ELT).

Il recommande également que tous les aéronefs immatriculés au Canada ainsi que les aéronefs étrangers effectuant des vols au Canada soient équipés d'un émetteur plus facilement détectable, conformément aux normes de l'Organisation de l'aviation civile internationale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Prévention et sécurité