•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partis politiques de l'Î.-P.-É. déjà en mode électoral

À gauche, Peter-Bevan Baker du Parti vert; au centre, Dennis King du Parti conservateur; à droite, Wade MacLauchlan, du Parti libéral.

Les trois chefs des principaux partis de l'Île-du-Prince-Édouard ont déjà le regard tourné vers les prochaines élections provinciales.

Photo : Julien Lecacheur

Julien Lecacheur

Les élections provinciales à l'Île-du-Prince-Édouard sont pour le moment programmées pour l'automne 2019, mais elles pourraient avoir lieu bien plus tôt. Tous les partis politiques se préparent déjà en vue d'un scrutin qui pourrait se tenir d'ici le mois de mai.

Pendant que le premier ministre Wade MacLauchlan multiplie les annonces et les apparitions publiques, le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker, rencontre ses électeurs, tandis que le nouveau chef du Parti progressiste-conservateur, Dennis King, continue d'annoncer des candidats.

Peter McKenna, le doyen du département des sciences politiques de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, n'est pas surpris par cette agitation. Selon lui, le déclenchement des élections provinciales est proche.

Je pense que les élections auront lieu au mois de mai ou de juin.

Peter McKenna, doyen du département des sciences politiques de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard
peter McKenna est assis à son bureau. Il lit des documents.

Peter McKenna assure que les prochaines élections provinciales se tiendront en mai ou en juin.

Photo : Julien Lecacheur

Un premier ministre omniprésent

Wade MacLauchlan se fait de plus en plus présent en cette fin de premier mandat. Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard est très actif sur les réseaux sociaux depuis le début février. Il multiplie aussi les déplacements, visitant les insulaires et les chefs d'entreprises. Un moyen, reconnaît-il, de préparer sa réelection.

On est toujours en train de se préparer pour la prochaine élection.

Wade MacLauchlan, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard
Wade MacLauchlan regarde un fossile. Il est accompagné du ministre de la Santé, Robert Mitchell et du ministre des Finances Heath MacDonald.

Wade MacLauchlan réfléchit encore à la date du déclenchement des prochaines élections provinciales.

Photo : CBC

Le Parti vert à la recherche de ses derniers candidats

Si Wade MacLauchlan est le seul à connaître la date des prochaines élections, cela n'empêche pas les autres partis politiques de se préparer en vue du jour J.

Au Parti vert, Peter Bevan-Baker avoue être en campagne depuis plus d'un an et demi. À Summerside, accompagné de candidats, M. Bevan-Baker profite d'une réunion publique pour échanger sur son programme avec de futurs électeurs.

À ce jour, le Parti vert compte 19 candidats. Même si le temps presse pour trouver les huit candidats manquants, le chef assure que sa formation politique sera prête.

Peu importe la date que choisira le premier ministre pour déclencher les élections, nous serons prêts à répondre adéquatement.

Peter Bevan-Baker, chef du Pari vert de l'Île-du-Prince-Édouard
Peter Bevan-Baker est assis sur un haut tabouret. Il fait un discours à des militants du parti.

Peter Bevan-Baker, le chef du Parti vert de l'Île-du-Prince-Édouard, assure être en campagne depuis plus d'un an et demi.

Photo : Julien Lecacheur

Les progressistes-conservateurs tentent de rattraper le temps perdu

Depuis son élection à la tête du Parti progressiste-conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard le 9 février, Dennis King n'arrête pas. Lors de la récente investiture du candidat Sidney MacEwan dans la circonscription de Morell-Mermaid, Dennis King multiplie les poignées de mains et les discussions avec militants et cadres du parti. Je commence chacune de mes journées par faire du porte-à-porte dans ma circonscription, la quinzième, ensuite je vais à la rencontre des insulaires afin de comprendre leurs préoccupations, déclare-t-il.

Dennis King utilise chaque instant pour mobiliser son parti en vue des prochaines élections. Il profite d'un passage sur l'estrade pour haranguer la foule avec un discours de campagne fédérateur.

Nous avons peu de temps devant nous, mais j'ai confiance en notre capacité à être prêt pour ces élections. C'est très important, car nous devons saisir l'occasion de changer l'avenir de la province.

Dennis King, chef du Parti progressiste-conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard
Dennis king discute avec des militants lors d'une réunion à Mount Stewart.

Dennis King est déjà tourné vers la prochaine élection provinciale. Depuis son élection en tant que chef, il sillonne sans relâche les routes de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Julien Lecacheur

Une courte session parlementaire?

Selon Peter McKenna, même si la date du déclenchement des élections est encore inconnue, son scénario est déjà écrit. Les libéraux déposeront leur budget, il sera rapidement débattu, voté, et nous partirons tout de suite en élection. Un scrutin qui sera très intéressant, j'en suis persuadé.

Si ce scénario se produit, alors le printemps sera politique à l'Île-du-Prince-Édouard.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale