•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trop de télé nuirait à la mémoire des aînés

Un homme âgé tient une télécommande.
Les personnes âgées écoutent beaucoup la télévision traditionnelle. Photo: LordHenriVoton
Alain Labelle

Plus une personne âgée regarde la télévision aujourd'hui, plus elle risque d'avoir des problèmes de mémoire dans six ans, montre une étude britannique.

L’étude de la biopsychologue Daisy Fancourt et de ses collègues de l'University College London ne montre qu'une corrélation, si bien qu’elle ne permet pas de déterminer si c’est le temps passé devant la télévision qui provoque les pertes de mémoire.

Dans ses travaux, l’équipe de Mme Fancourt a analysé les données recueillies auprès de 3590 personnes qui ont participé à une étude longitudinale sur le vieillissement consacrée aux personnes de 50 ans et plus.

En 2008 et 2009, les participants ont dû comptabiliser le nombre quotidien d’heures, en moyenne, qu’ils passaient devant la télévision. Ils devaient ensuite écouter un enregistrement de 10 mots qu’ils entendaient à un intervalle de deux secondes. Ils devaient par la suite essayer de se rappeler autant de mots qu'ils le pouvaient, à la fois immédiatement après les avoir entendus et après un court moment.

L’âge moyen des participants était de 67 ans. Au total, 44 % étaient des hommes, 72 % étaient mariés ou en cohabitation.

  • 20 % regardaient moins de 2,5 heures de télévision
  • 19 % entre 2,5 et 3,5 heures
  • 18 % entre 3,5 et 4,5 heures
  • 23 % entre 4,5 et 7 heures
  • 20 % plus de 7 heures

Des analyses comparatives ont montré que les femmes qui ont participé à l'étude regardaient davantage la télévision chaque jour que les hommes, de même que les personnes qui n'étaient pas mariées ou qui vivaient seules.

Les participants des deux sexes ont passé le même test six ans plus tard. Les résultats montrent que les personnes qui ont regardé plus de 3,5 heures de télévision par jour en 2008 ou 2009 étaient plus susceptibles d'obtenir de moins bons résultats de mémoire verbale.

Le saviez-vous?

En 2015, les Canadiens regardaient, en moyenne, 27,2 heures de télévision traditionnelle par semaine. Les jeunes Canadiens la regardaient beaucoup moins que les autres Canadiens. En moyenne, les Canadiens âgés de 18 à 34 ans ont regardé deux fois moins la télévision traditionnelle (19,7 heures) que les 65 ans et plus (42 heures).

Un seuil

Les chercheurs ont noté que plus les téléspectateurs regardaient la télévision au-delà du seuil de 3,5 heures par jour, plus leur mémoire verbale avait tendance à diminuer.

Ainsi, les personnes qui regardaient la télévision au-delà de ce seuil ont vu leur mémoire verbale chuter de 8 % à 10 %, comparativement à une baisse de 4 % à 5 % pour celles dont l’écoute se situait sous cette limite.

D’autres recherches ont déjà montré un lien entre l'écoute de la télévision et les capacités physiques et mentales des personnes âgées, une relation qui s'explique généralement par le fait que regarder la télévision implique de s'asseoir et donc d'être sédentaire pendant de longues périodes.

Si la télévision peut causer les problèmes de mémoire verbale, elle pourrait aussi être un passe-temps de choix pour des personnes ayant des problèmes de mémoire, qui éviteraient ainsi des activités qui mettraient l’accent sur ceux-ci.

Il existe donc toujours en effet une zone grise dans la compréhension du phénomène.

La chercheuse Fancourt estime la seconde option moins plausible parce que le lien semble plus clair chez les personnes qui avaient une meilleure mémoire au début de l'étude. « Cela renforce nos arguments, mais nous ne pouvons pas en être sûrs », conclut-elle.

Les auteurs de ces travaux publiés dans les Scientific Reports (Nouvelle fenêtre) du magazine Nature (en anglais) pensent que la télévision serait à l’origine d’un certain type de stress mental qui contribuerait aux problèmes de mémoire, mais d’autres recherches devront le prouver.

Psychologie

Science