•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SQ se ravise et promet un reconstitutionniste pour l'Abitibi-Témiscamingue

Des policiers de dos prennent des photos sur le lieu d'un accident.

Un reconstitutionniste de la Sûreté du Québec au travail lors d'un accident.

Photo : Rodrigue Savard

Piel Côté
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Radio-Canada a appris qu'un reconstitutionniste de niveau 4 supplémentaire sera formé en Abitibi-Témiscamingue. Il s'agit du seul agent suffisamment formé pour enquêter sur des scènes d'accidents pouvant mener à des accusations criminelles.

Le seul policier suffisamment formé dans la région pour occuper ces fonctions n'est plus disponible depuis 2016. Jusqu'en 2020 il travaille au syndicat à temps complet.

En début de semaine, la Sûreté du Québec affirmait pourtant qu'au cours des trois dernières années, les interventions nécessitant un agent de niveau 4 avaient été peu fréquentes en Abitibi-Témiscamingue, avec une moyenne de 8 interventions par année — 10 en 2016, 5 en 2017 et 9 en 2018.

« Un reconstitutionniste supplémentaire de niveau 4 sera formé pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue spécifiquement, et ce afin de pallier à la non-disponibilité ponctuelle de celui qui est en place, explique la porte-parole de la Sûreté du Québec, Joyce Kemp. D'ici à ce que cette personne soit formée, un reconstitutionniste sera placé en disponibilité afin de réduire les délais d'intervention. »

La SQ affirme aussi qu'une nouvelle technologie devrait être disponible prochainement afin de pouvoir intervenir plus efficacement. Joyce Kemp assure que celle-ci était déjà dans les plans avant la diffusion de notre reportage.

Mobilisation des élus

Il y a près de deux semaines, la route 117 avait d'ailleurs dû être fermée près de 10 heures en attendant l'arrivée d'un reconstitutionniste de niveau 4 en provenance de l'Outaouais.

En début de semaine, plusieurs élus ont questionné l'absence d'un reconstitutionniste de niveau 4 dans la région. Le Conseil municipal de Rouyn-Noranda a fait savoir qu'il s'adresserait au ministère de la Sécurité publique. La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue Émilise Lessard-Therrien déplorait quant à elle le fait que les gens de la région semblaient être des citoyens de seconde zone.

La députée solidaire Émilise Lessard-Therrien s'est aussi dite très heureuse du dénouement. « J'ai écrit un courriel à la ministre de la Sécurité publique plus tôt cette semaine et ce matin, quand je lui ai demandé si elle avait eu mon courriel, elle m'a dit que tout était réglé », précise la députée, visiblement satisfaite.

Elle ignore à quel point les demandes des élus pour corriger la situation ont eu un effet, mais soutient que « ça ne fait jamais de tort que les élus mettent de la pression ». « Une chose est sûre, l'épisode de la fermeture du 15 février a mis en lumière les lacunes du système », résume Mme Lessard-Therrien.

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil est aussi satisfait que la Sûreté du Québec « rétablisse un niveau de service au bénéfice de la région ».

Essentiel, selon un reconstitutionniste à la retraite

L'ancien reconstitutionniste rouynorandien à la retraite, Pierre Tremblay, estime que la présence de ce corps de métier en Abitibi-Témiscamingue est essentielle.

« Pour l'avoir fait pendant 10 ans, c'est important d'avoir quelqu'un sur place qui est conscient des impacts des blocages de route de la région pour pouvoir aussi être sur place le plus rapidement possible et pour pouvoir dégager les routes », juge-t-il.

Il a été impossible de savoir à quel moment le nouveau reconstitutionniste entrerait en fonction, mais la formation est d'une durée de quatre semaines approximativement, selon le reconstitutionniste à la retraite, Pierre Tremblay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...