•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baie-Trinité souhaite acheter le défunt Centre national des naufrages

La façade du Centre National des Naufrages du Saint-Laurent

Le Centre national des naufrages du Saint-Laurent est fermé depuis 2015.

Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

Radio-Canada

La Municipalité de Baie-Trinité compte devenir propriétaire du défunt Centre national des naufrages pour la somme symbolique d'un dollar.

À la dernière séance du conseil municipal, les élus ont autorisé le directeur général à faire des démarches auprès du gouvernement provincial.

Ça prend juste une transaction pour qu'on devienne propriétaire.

Frédérick Lee, directeur général, Ville de Baie-Trinité

La Municipalité n'a toutefois pas établi clairement ce qu'elle comptait faire du Centre national des naufrages du Saint-Laurent une fois qu'elle en sera propriétaire

« On a regardé toutes les possibilités qu'on peut avoir avec cette bâtisse-là », a fait valoir la conseillère municipale Line Larouche. « On n'a rien décidé, mais ça ferait un très beau local. »

Historique du Centre

Le Centre national des naufrages du Saint-Laurent a été construit en 2004 avec l'aide d'un investissement de près d'un demi-million de dollars de Québec. Le musée est fermé depuis 2015.

Depuis que l'organisme sans but lucratif qui s'en chargeait a disparu légalement l'automne dernier, le bâtiment serait un bien non réclamé de compétence provinciale.

L'organisme responsable du Centre national des naufrages avait accumulé une dette de près de 9600 $ en taxes impayées avant sa dissolution. Cela signifie que Baie-Trinité devra sans doute éponger la facture si elle devient propriétaire du musée.

Nous, la perte là-dedans, si on peut appeler ça une perte, ça va être les taxes qu'on ne pourra pas récupérer. Mais le gain en capital qu'on fait avec le bâtiment, dans nos livres, devient intéressant.

Frédérick Lee, directeur général, Ville de Baie-Trinité

Selon le directeur général Frédérick Lee, le but de la Ville dans cette acquisition est d'offrir un « service à la communauté et aux touristes ».

Le Centre national des naufrages du Saint-Laurent a connu une baisse de l'achalandage et subi des pertes annuelles de près de 30 000 $ pendant quelques années, avant sa fermeture définitive.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Politique municipale