•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Propriétaires, à vos pelles!

Un homme dégage une toiture de la neige qui s'y est accumulée

Plusieurs propriétaires de Trois-Rivières et des environs pelletent ou font pelleter leur toiture en raison des importantes accumulations de neige et de glace.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Si les toits qui se sont effondrés au cours des dernières semaines ont surtout touché des bâtiments commerciaux, les accumulations importantes de neige et de glace cet hiver inquiètent aussi les propriétaires d'immeubles résidentiels.

Plusieurs sentent l'urgence d'agir et de déneiger leur toiture. C’est le cas de Lorraine Côté, une résidente de Trois-Rivières qui a constaté des signes inquiétants dans sa maison.

C’était la porte qui n’ouvre plus, elle est accotée sur la tuile, et ça craque, raconte la propriétaire. Son voisin s’est offert pour déneiger la toiture de sa maison, en bon Samaritain.

Le réflexe de Lorraine Côté de penser à dégager sa toiture a été le bon. Souvent, on va entendre des bruits, des gros craquements : c’est signe qu’il faut aller surveiller la toiture, explique Alain Proteau, inspecteur en bâtiment agréé.

L'inspecteur en bâtiment agréé Alain Proteau, interviewé dans une rue enneigée de Trois-Rivières
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alain Proteau, un inspecteur en bâtiment agréé, rappelle qu'il faut certes dégager les toitures de la neige qui s'y est accumulée, mais aussi les issues de secours des maisons.

Photo : Radio-Canada

L’inspecteur met cependant en garde ceux qui comptent déneiger leur toiture de penser à dégager d’autres parties de leur maison.

J'ai remarqué que les déneigeurs vont souvent jeter leur neige proche des murs, rapporte Alain Proteau. Si on a des issues des portes extérieures et des fenêtres de sous-sol qui servent d'issues en cas d'incendie, il faut s'assurer que ce ne soit pas obstrué.

Des accumulations de glace et de neige aussi importantes augmentent aussi le risque d'infiltration d'eau au printemps, ce qui doit également être surveillé de près selon l'inspecteur en bâtiment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !