•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Véloroute des bleuets envisage des investissements de 16,4 M$

La Véloroute des bleuets

La Véloroute

Photo : Radio-Canada

Mélissa Savoie-Soulières

La Véloroute des bleuets voit grand. Elle espère accomplir un projet de 16,4 millions de dollars d'investissements au cours des cinq prochaines années. Mais avant, l'organisation doit convaincre les deux paliers gouvernementaux d'injecter des sommes importantes dans son projet.

En ce moment, la Véloroute des bleuets fait 256 kilomètres autour du lac Saint-Jean. De ces kilomètres, plusieurs sont directement sur l'accotement de la route, ce dont se plaignent bien des cyclistes.

Le projet permettrait d’ajouter 24 kilomètres de vraie piste cyclable et d’aménager de nouvelles installations.

Ensuite, c'est d'améliorer la sécurité des usagers. Chaque année, nos usagers nous disent, dans le cadre de nos sondages, que s'il y avait quelque chose à améliorer ce serait de sortir de la route 169. C'est difficile et c'est coûteux. On va prioriser d'abord les sections où on va éviter de traverser la route 169. Ça va être une belle amélioration, explique le directeur général de la Véloroute, David Lecointre.

C'est vraiment la plus belle place à voir, ajoute le président de l’organisation, Michel Chiasson. Il faut continuer à l'entretenir, il ne faut pas la laisser se détériorer.

Chaque année, environ 250 000 cyclistes sillonnent la Véloroute des bleuets.

Demandes de subventions

Mashteuiatsh et les 15 municipalités dans lesquelles passe le circuit cyclable investiront 3,5 millions de dollars.

Il reste maintenant à convaincre les gouvernements fédéral et provincial. La Véloroute ira cogner à leur porte prochainement.

Le préfet de la MRC Domaine-du-Roy, Lucien Boivin, croit que l’apport des villes du Lac-Saint-Jean sera un bon argument aux yeux des instances gouvernementales.

On parle de développement industriel, développement de la forêt, développement de ci, mais nous au niveau touristique, c'est vraiment un produit... c'est un bijou! C'est un joyau qu'on essaie de développer, estime-t-il.

Saguenay–Lac-St-Jean

Cyclisme