•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chambre de commerce et la MRC du Fjord-du-Saguenay favorables à la ligne à haute tension

Gérald Savard devant une affiche du BAPE.

Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, est favorable à la mise en place d'une nouvelle ligne de haute tension par Hydro-Québec entre Baie-Comeau et Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Mélyssa Gagnon

La Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord appuie le projet de la mise en place d'une nouvelle ligne de haute tension par Hydro-Québec entre la Côte-Nord et le Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Notre organisation estime que ce projet serait porteur de retombées économiques importantes et contribuerait au maintien de la fiabilité du réseau hydroélectrique en région, a déclaré la directrice générale de l’organisme, Sandra Rossignol. Elle faisait partie de la douzaine de citoyens et représentants d'organismes qui ont été entendus par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), mardi soir, lors des audiences à Jonquière.

Au total, 21 mémoires ont été déposés dans le cadre de ce projet piloté par Hydro-Québec.

Sandra Rossignol tenant un mémoire.

La directrice générale de la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord, Sandra Rossignol, croit que la ligne Micoua-Saguenay sera profitable pour les entreprises de la région.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

La Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord affirme qu’elle n’endosserait aucun projet ne respectant pas les principes du développement durable. Elle juge toutefois l'initiative d’Hydro-Québec acceptable en matière d’environnement.

En tant que société, on a le devoir de faire des choix éclairés. Les producteurs d’hydroélectricité doivent pouvoir compter sur un réseau fiable. La ligne dotée de critères de robustesse supérieure nous semble requise.

Sandra Rossignol, directrice générale de la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord

La directrice générale de la Chambre de commerce rappelle que d’importants projets industriels sont sur la table à dessin dans la région et que la ligne Micoua-Saguenay garantirait un accès fiable au réseau hydroélectrique pour leurs promoteurs.

Sandra Rossignol note que l’investissement de 690 millions de dollars par la société d’État générerait des retombées économiques d'environ 50 millions au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord. Quelque 180 emplois seraient créés durant la construction, et il pourrait y en avoir jusqu'à 250 en période de pointe.

La Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord prévoit aussi des retombées en matière d’hébergement et de services de restauration.

Claude Bouchard et Gérald Savard en train de discuter.

Le directeur des Affaires corporatives chez Promotion Saguenay, Claude Bouchard, et le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, ont déposé un mémoire au BAPE.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

La MRC pour ce projet

Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, est convaincu que le milieu tirerait profit de la construction de la ligne à haute tension. Il demande cependant qu’un comité de maximisation des retombées économiques soit créé exclusivement pour le projet Micoua-Saguenay.

Quant à la société de développement économique Promotion Saguenay, son directeur des affaires corporatives, Claude Bouchard, demande des précisions à Hydro-Québec au sujet des retombées, de façon à ce que les entreprises locales puissent profiter au maximum de la manne. Claude Bouchard estime que les retombées pourraient être plus importantes que celles projetées de 7,5 % de la facture totale.

Une carte qui présente le tracé de la future ligne de transmission hydro-électrique.

La carte du tracé de la ligne à 735 kV Micoua-Saguenay

Photo : Source : Hydro-Québec

En bref :

  • La ligne de 735 kilovolts doit relier le poste Micoua, au nord de Baie-Comeau, au poste du Saguenay, à Jonquière.
  • 13 résidences qui se trouvent sur le tracé projeté par Hydro-Québec dans la région devront être expropriées.
  • Si le projet va de l’avant, la ligne de 591 pylônes devrait coûter près de 700 millions de dollars.
  • La MRC de Manicouagan craint que l'aménagement de cette ligne prive la Côte-Nord d'énergie disponible pour des projets industriels.
  • Selon les estimations d'Hydro-Québec, les retombées régionales du projet devraient atteindre de 15 % à 20 %.

.

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement