•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Être gros et en santé : un sujet qui intéresse

L'animatrice de  l'émission scientifique « Les années-lumière » Sophie-Andrée Blondin   se tient debout devant le public assis aux tables de la microbrasserie Le temps d'une pinte à Trois-Rivières pour l'enregistrement de l'émission.

Enregistrement de l'émission scientifique « Les années lumières » à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Claudie Simard

Radio-Canada

Les citoyens ont été nombreux à participer à l'enregistrement de l'émission scientifique Les années lumière mardi à Trois-Rivières. Chercheurs et participants ont démontré que la grossophobie existe et qu'elle a des impacts.

Le mot est un néologisme, mais le phénomène existe depuis longtemps. Les personnes en surpoids sont souvent victimes de préjugés.

Est-il possible d’être gros et en santé? C’est le thème de ce bar des sciences, une discussion où la science est utilisée pour mieux comprendre certains phénomènes de société.

Dès le départ, un homme venu assister à l’émission a parlé de sa génétique, du fait qu’il est gros, tout comme l’était son père. Ce à quoi un des chercheurs a répondu qu’effectivement, la génétique a un rôle important.

Depuis quand être gros est-il problématique? Est-ce que les régimes sont nocifs? Est-ce que les médecins estiment qu’être gros est un problème de santé? Toutes ces questions ont alimenté les discussions.

Quant aux impacts des préjugés dans la vie des personnes grosses, ils sont bien réels comme le rapporte l’animatrice de l’émission, Sophie-Andrée Blondin.

Il y a des milliers et des milliers et des milliers de personnes qui vivent des drames, qui ont moins de promotion quand elles sont au travail, qui sont moins bien soignées. C’est une réelle possibilité aussi. Ça m’a un peu ébranlée dans mes propres préjugés.

Sophie-Andrée Blondin, animatrice de l'émission Les années lumière

Présence de l’UQTR

Parmi les trois experts qui ont répondu aux questions du public, il y avait la psychologue et professeure au département de psychologie à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Marie-Pierre Gagnon-Girouard.

Elle a apporté des précisions concernant l'image corporelle et l'estime de soi.

L'endocrinologue André Tchernof et la professeure de physiologie et de nutrition humaine Irène Margaritis ont également contribué à éclairer les participants.

L'émission sera diffusée dimanche sur ICI Radio-Canada Première.

Mauricie et Centre du Québec

Santé