•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Apollo à quai au moins une dizaine de jours

Proue du bateau Apollo endommagée

Trou dans le bateau Apollo

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

Radio-Canada

L'Apollo pourrait être de retour sur le fleuve le 7 mars prochain. Entretemps, le Bureau de la sécurité des transports (BST) a ouvert une enquête sur l'accident de lundi.

La Société de classification devra toutefois au préalable approuver le plan des travaux de réparation du navire. L'Apollo, qui effectue le remplacement du traversier F.-A.-Gauthier entre Matane et la Côte-Nord, a percuté le quai de Godbout, lundi matin, et sa coque est perforée.

La déchirure serait réparée au quai à Matane, ce qui éviterait le séjour en cale sèche dans un chantier maritime et des délais supplémentaires.

Si le plan de la Société des traversiers du Québec (STQ) est accepté, le traversier pourrait donc reprendre la mer dans moins de 10 jours.

Enquête du BST

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) dépêchera une équipe à Matane, dès mercredi, pour amorcer une enquête sur ce qui a mené le traversier Apollo a heurter le quai de Godbout lundi.

ApolloAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Apollo au port de Matane

Photo : Radio-Canada

Selon le porte-parole du BST, Éric Collard, il y a cinq types d’enquêtes. Il est toutefois trop tôt pour déterminer lequel sera déployé dans ce cas.

C’est un premier regard, c’est dur à dire si on va faire une enquête approfondie. Dès qu’on arrive, on va prendre des photos, faire des entrevues avec des intervenants, voir les conditions météorologiques et tout.

Éric Collard, porte-parole du Bureau de la sécurité des transports du Canada

Le type d’enquête déterminera si un rapport élaboré ou sommaire sera rédigé. Il se peut également qu’il n’y ait aucun rapport, selon le porte-parole.

Le Bureau de la sécurité des transports sera à Matane dès mercredi.

Enquête interne à la STQ

Pendant ce temps, la Société des traversiers (STQ) poursuit son enquête interne.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, n'a pas hésité à utiliser le terme « saga » pour décrire la série d'événements depuis le bris des propulseurs du F.-A.-Gauthier il y a plus de deux mois.

C’est une cascade d’événements qui m’amène encore à dire aux gens de la Côte-Nord d’être patients, on va trouver encore des pistes de solution à court terme, pour être capable de leur donner une désserte qui va les amener à voyager entre Matane-Baie-Comeau-Godbout, a-t-il affirmé.

François Bonnardel a également précisé qu’il attendait un rapport sur l'accident de l'Apollo et que le navire devrait subir des réparations importantes.

J’aurai un état de situation peut-être d’ici 24 h. Vous savez un bateau de relève, ça ne s’achète pas sur Kijjiji. Ça prend du temps, il faut acheter le bon bateau, il faut faire le bon choix.

François Bonnardel, ministre des Transports

Scénario de remplacement

Le CTMA Voyageur devrait arriver à Matane cette semaine si les conditions de navigation sur le fleuve le permettent. Le CTMA Voyageur était toujours aux Îles, en fin de journée, mardi.

La priorité sera accordée au transport lourd à bord du Voyageur.

Moto-neige au quai de MataneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Embarquement au quai de Matane

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Quelques rares automobilistes pourront monter puisque le navire ne peut embarquer qu’une douzaine de camions.

Les automobilistes n’auront d’autres choix que d’effectuer le détour par Québec.

Les premiers vols entre Mont-Joli–Pointe-Lebel et Mont-Joli–Sept-Îles ont été annulés, mardi, en raison de la tempête. Ils devraient avoir lieu, selon l'horaire prévu, mercredi, et permettront d'assurer le service de passagers entre les deux rives.

D’après les informations de Michel-Félix Tremblay

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports