•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allaitement partagé observé chez le singe doré

Une femelle allaite deux bébés de son groupe.
Une femelle allaite deux bébés de son groupe. Photo: Zuofu Xiang
Radio-Canada

Des femelles singes dorés (Rhinopithecus roxellana), des primates qui vivent en Chine, ont été observées en train d'allaiter les nourrissons d'autres femelles de leur groupe.

Il s’agit en fait d’une première preuve de l’existence du phénomène d’allaitement par des gardiennes chez des primates non humains de l'Ancien Monde (qui vivent en Afrique et en Asie, par opposition aux singes du Nouveau Monde que l'on trouve en Amérique).

Nous avons constaté que le partage du lait se limite aux trois premiers mois de la vie du bébé singe et qu'il se produit principalement entre des femelles apparentées qui partagent les tâches d'allaitement d'une manière réciproque.

Cyril Grueter, anthropologue à l’Université d'Australie-Occidentale

Les comportements de partage des soins maternels ont été observés au cours de cinq saisons chez des groupes de singes dorés de la réserve nationale de Shennongjia.

Durant une période, 40 nourrissons sur 46 (87 %) ont été vus être allaités par une ou plusieurs femelles qui n'étaient pas leur mère, et 22 sur 46 (48 %) s’allaitaient à au moins deux autres femelles que leur maman.

Fait intéressant, quatre des six bébés qui n'ont pas été allaités par une autre femelle que leur mère sont morts pendant l'hiver. De façon générale, seulement 6 des 40 nourrissons qui ont été allaités par plusieurs femelles sont morts.

Les bébés qui ont reçu des doses supplémentaires de lait de femelles autres que leur mère présentaient plus de chances de survivre.

Cyril Grueter, anthropologue à l’Université d'Australie-Occidentale

« Nous pensons que ce comportement protège les mères et les jeunes contre les caprices de leur environnement, » explique Cyril Grueter.

Le saviez-vous?

Le rhinopithèque de Roxellane figure sur la liste des espèces menacées et en danger, car il y a eu un déclin de l'espèce de plus de 50 % au cours des trois dernières générations (environ 40 ans) en raison de la disparition des forêts.

Deux singes dorés.Deux singes dorés. Photo : iStock / pkujiahe

« Les humains pratiquent ce type d’allaitement depuis des siècles, mais on en savait que très peu sur la pratique chez nos parents primates », explique l’anthropologue.

La famille d'abord

Le lien de parenté – il s'agit habituellement de la grand-mère ou de la tante du nourrisson – joue un rôle important dans ce type d’entraide pour l’allaitement.

En outre, pas moins de 90 % des mères (25 sur 28) ont allaité un petit qui n’est pas le leur en alternance pendant l'année en cours ou l'année suivante si l’autre femelle avait allaité leur propre enfant.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Science Advances (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

En 2016, des biologistes chinois avaient observé une femelle singe de la même espèce aider l’une de ses congénères à accoucher.

Des femelles bonobos (Pan paniscus) ont aussi été observées protégeant et soutenant leurs congénères qui accouchent.

Zoologie

Science