•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire la fête avec Jacobus

Jacobus présente son deuxième album, Caviar.

Jacobus présente son album Caviar.

Photo : Studio numérique - Radio-Canada

Tanya Beaumont

Un mois après la sortie de Caviar, son deuxième album solo (Nouvelle fenêtre), l'Acadien Jacobus (Radio Radio) s'arrête à l'Anti le 1er mars pour présenter ses nouveaux morceaux dansants.

Pour cet artiste de la scène hip-hop, le défi était, avec ce deuxième opus, de rester actuel face à un public toujours jeune.

« Le style de musique que je fais est très jeune. Il faut tout le temps se renouveler. Ça se fait, mais plus t’avances en âge, plus c’est bizarre. Les jeunes se demandent qui est le vieux sur le stage. J’essaie d’être actuel, mais peut-être que je ne le suis plus pantoute! », lance Jacobus en riant.

Pour l’artiste acadien, il est important de rester crédible lorsqu’il vient de temps de parler de faire la fête, même si de son propre aveu, les partys ne sont plus ceux d’il y a 10 ans.

Si le premier album Le retour de Jacobus était axé vers le public de Radio Radio, le deuxième, propose une musique plus dansante, plus jeune.

Producteur de Toronto

Pour la composition de l’album, il a fait appel au producteur de Toronto Kenan Belzer, âgé de 19 ans, branché au cœur des tendances du moment.

« C’est la première fois de ma vie qu’il y a une chanson où je ne chante pas le refrain. Ça ne me tentait pas! Quand tu laisses respirer l’instrumental, c’est que t’aimes la musique. »

Pour cette nouvelle tournée, Jacobus promet qu’il n’y aura aucun temps mort. Les chansons du précédent album ont été réarrangées pour garder un rythme dansant soutenu.

Sur scène, il est accompagné de Dj Unpier qui a également collaboré à la composition musicale et de Shayne Dulong.

« C’est un gars de la Nouvelle-Écosse qui rappe avec moi et qui peut faire les backvocals avec mon accent. »

Tuer le temps avec l’écriture

Jacobus debout, un verre a la mainAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jacobus

Photo : Sylvain Granier

Jacobus est un parolier productif. Caviar vient tout juste d’arriver, son auteur projette déjà un nouvel album, cette fois de Radio Radio pour l’an prochain.

Il multiplie également les collaborations avec d’autres artistes dont LGS sur la populaire On perd la tête, Pierre Kwenders, Boogat, Debbie Tebbs, pour ne nommer que ceux-là.

« Il y a des chansons qui sortent que je ne me souviens pas d’avoir fait. Pas parce que j’étais dans un mauvais état, mais parce que c’est enregistré depuis longtemps. Souvent, je reçois un email avec un beat et si j’ai le temps, je le fais dans la journée. Ça me tient stimulé. »

En plus d’être une activité qu’il aime faire, l’écriture lui permet de passer le temps.

« L’hiver, c’est plate parce qu’il n’y a pas de golf. Il n’y a rien à faire à Hawkesbury en Ontario, alors j’écris des textes et je compose de la musique! », affirme le musicien qui habite actuellement en Ontario.

Retraite du monde musical?

À quelques années de la quarantaine, Jacobus envisage de bientôt prendre sa retraite du monde musical.

« J’ai commencé à 15-16 ans à faire de la musique. C’est pas mal toute ma vie. Je veux essayer de faire tout ce que je voulais faire avant 40 ans et après peut-être changer de carrière. À 40 ans, il y a comme une deuxième partie de ta vie. Je me suis dit pourquoi ne pas essayer autre chose. »

Sans être fixé, il lorgne du côté de ses passions pour le golf et la cuisine ou même développer le tourisme en Nouvelle-Écosse, sa province natale.

« Je vais peut-être réévaluer rendu-là. Tant que j’ai du plaisir, je vais continuer de faire ça », conclut-il.

Jacobus, avec Shawn Jobin en première partie, est en spectacle à l’Anti, Bar et spectacles, le 1er mars dès 21 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Musique