•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Train léger : Watson rencontre Ford à Queen's Park pour exiger le transfert de 1,2 milliard $

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, se trouve à côté du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, sera à Queen's Park mardi, où il tentera d'obtenir la confirmation officielle du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, du financement de 1,2 milliard de dollars de la province pour la phase 2 du train léger.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Quelques heures avant que le public puisse se prononcer sur la phase 2 du train léger sur rail (TLR), d'une valeur 4,66 milliards de dollars, le maire Jim Watson est à Toronto pour demander au premier ministre Doug Ford d'enfin officialiser le versement de 1,2 milliard de dollars.

Le maire, accompagné de quelques conseillers municipaux et d'une délégation de dirigeants locaux du monde des affaires, de l'éducation et de la santé, sera à Queen's Park mardi pour la « journée d'Ottawa ». Ils rencontreront entre autres les ministres Lisa MacLeod et Merrillee Fullerton, mais l'événement clé est la journée est la rencontre entre M. Watson et M. Ford.

Le conseil municipal d'Ottawa tient une réunion spéciale mercredi à 13 h pour entendre le public qui pourra poser des questions au personnel au sujet du document technique complexe déposé vendredi dernier, qui en a stupéfié plus d'un en apprenant que la dernière estimation du prolongement du TLR est de 1,2 milliard de dollars plus élevés que prévu.

Il y a beaucoup de questions à propos de ce projet, de loin le plus important de l'histoire de la ville, et l'une d'elles est de savoir comment nous allons le financer.

L'une des questions en suspens est d'amener la province à signer l'entente pour les 1,2 milliard de dollars engagés par le gouvernement libéral précédent.

Les députés provinciaux du gouvernement Ford et de la région d'Ottawa ont exprimé leur appui au projet pendant la campagne électorale du printemps dernier et depuis leur arrivée au pouvoir, personne du gouvernement progressiste-conservateur actuel n'a officiellement confirmé cet argent.

Le conseil doit approuver le contrat la semaine prochaine

On demande aux conseillers d'approuver le contrat le 6 mars, ce qui est un délai serré pour une transaction aussi compliquée. On leur a dit que l'échéancier avait été comprimé parce que l'offre pour le prolongement de la ligne Trillium, qui doit être octroyé à SNC-Lavalin, expire à la fin mars.La Ville a besoin d'une lettre officielle de la province d'ici là.

Nous devons avoir conclu des accords de paiements de transfert avec la province et nous devons les avoir signé d'ici la fin mars afin de respecter notre contrat avec notre promoteur [pour] la ligne Trillium, a déclaré Chris Swail, directeur de la planification de l'O-Train, vendredi dernier à la presse.

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale