•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une adolescente de North Vancouver en guerre contre la cigarette électronique

Une adolescente tient une cigarette électronique dans un corridor d'école.

Un élève tient une vapoteuse dans le couloir de son école.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Préoccupée par les conséquences du vapotage sur la santé des jeunes de son âge, une adolescente de l'École secondaire Seycove à North Vancouver a rédigé une lettre de sensibilisation sur les méfaits sur la santé de la cigarette électronique.

En effet, Isobel Casey constate que plusieurs de ses camarades ont développé des accoutumances à la vapoteuse ces dernières années, même si à l'origine le vapotage a été présenté aux fumeurs comme étant meilleur pour la santé que la cigarette.

Elle constate que beaucoup de ses camarades ont développé des dépendances à la vapoteuse dans les dernières années.

 J’ai plusieurs bons amis qui l’an passé ne touchaient pas à la cigarette électronique, et maintenant ils consomment chaque heure de la journée , explique-t-elle.

L’an passé, l’établissement scolaire a dû prendre des mesures drastiques pour tenter de composer avec des élèves qui ont eu des « comportements problématiques ». La direction a dû fermer la majorité des toilettes de l’école afin d’éviter que les jeunes fument pendant les heures de cours.

Mais Isobel Cassey estime que ce genre de règlement ne règle pas le coeur du problème.  C’est très facile d’aller se cacher pour consommer .

Son directeur d'école présentera sa lettre lors d’un événement organisé par le Centre de services éducatifs du district scolaire de North Vancouver à propos des problèmes de papotage chez les jeunes.

Les risques de la dépendance 

Le Dr Milan Khara, médecin spécialiste de la toxicomanie à la régie de la santé Vancouver Coastal, relance le débat à la fois sur les aspects positifs et négatifs du vapotage.

C’est nécessaire de laisser ces produits accessibles pour les adultes qui sont dépendants de la cigarette, parce qu’il est clair que ces produits sont meilleurs pour la santé que les vraies cigarettes.

Milan Khara, spécialiste de la toxicomanie à la régie de la santé Vancouver Coastal

 Mais, c’est évident que ces nouveaux produits sont très attirants pour les jeunes, ils risquent ensuite de développer une dépendance à la nicotine , ajoute-t-il. 

Ce mois-ci, Santé Canada a présenté un nouveau programme qui vise à freiner le vapotage chez les jeunes. L’organisme recommande de restreindre davantage les publicités et de développer des campagnes d’information sur les dangers de la cigarette électronique.

Le docteur Milan Khara estime qu’il est nécessaire d’avoir plus d’information sur le sujet pour opérer des changements dans la législation.  Comment faire pour à la fois régler les problèmes de dépendances à la cigarette chez les jeunes adultes et empêcher les jeunes de consommer des produits nocifs. Quel genre de mesures pourraient répondre à cet enjeu? 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !