•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pétrolières pourraient économiser des millions de dollars grâce à la géothermie

Des tuyaux gris font face à des installations pétrolières.

Les bassins de sources d'eau chaude interne sont souvent situés très près des zones riches en sables bitumineux.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Audrey Neveu

Un projet pilote de l'Université de l'Alberta pourrait faire économiser des millions de dollars en facture d'électricité à des entreprises de pétrole et de gaz naturel. En effet, une petite centrale de géothermie sera installée pour alimenter les installations d'une entreprise pétrolière du centre de la province, une première au Canada.

L'extraction du pétrole produit beaucoup d'eaux usées qui, jusqu'à maintenant, n'avaient aucune utilité pour les entreprises pétrolières et gazières. En installant un système géothermique dans leur usine, ces compagnies pourraient réutiliser ces eaux usées, habituellement très chaudes, pour produire de l’électricité.

Ce système autonome permettrait de leur faire économiser des millions de dollars par mois en électricité, selon le chercheur à la tête du projet, Jonathan Banks.

« Chaque kilowatt d’électricité que l’entreprise peut générer elle-même d’une source d’énergie renouvelable est une économie », explique le professeur.

L’entreprise au coeur du projet pilote ne veut pas pour l’instant dévoiler son identité. À terme, le projet devrait générer cinq mégawatts d’électricité.

Un énorme potentiel géothermique en Alberta

Même si l’Alberta n’est pas une terre volcanique comme l’Islande, elle possède un bon potentiel pour la géothermie grâce à son bassin sédimentaire, la manne d’or de ses sables bitumineux. Parmi les avantages de l’Alberta figurent les centaines de milliers de puits de pétrole répartis sur son territoire.

Le bassin sédimentaire recouvre le sud du Manitoba, de la Saskatchewan, tout l'Alberta et une partie des Territoires du Nord-Ouest.

Le bassin sédimentaire de l'Ouest canadien est non seulement riche en sables bitumineux et en gaz naturel, mais il offre aussi de nombreuses sources d'eau chaude interne.

Photo : Radio-Canada

L’avantage d’avoir tous ces puits de pétrole est que toute l’exploration pour l’énergie géothermique dont on peut rêver a déjà été faite pour nous.

Jonathan Banks, professeur au Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère de l'Université de l'Alberta

Cette connaissance est la clé d’une industrie naissante qui pourrait valoir 100 milliards de dollars, selon lui.

Si le projet pilote se concentre sur une usine de sables bitumineux, certains voudraient même transformer des puits de pétrole individuels en puits de géothermie. Jonathan Banks ne croit toutefois pas qu'il s'agisse d'une option économiquement viable, car les puits de pétrole n'ont pas été conçus pour extraire de la chaleur de la terre.

« À long terme, c’est plus facile et moins cher de simplement creuser de nouveaux puits de géothermie », fait-il valoir.

Il croit toutefois que, malgré la construction de quelques usines de géothermie comme celle de la Saskatchewan, il faudra encore beaucoup de temps pour que l’industrie prenne réellement son essor.

Industrie pétrolière

Économie