•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tracadie prise au piège entre deux clans irréconciliables au conseil municipal?

Denis Losier, maire de Tracadie.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Radio-Canada

La colère gronde à Tracadie et fait encore couler beaucoup d'encre : deux clans se font la guerre depuis l'élection du maire Denis Losier et des citoyens commencent à perdre patience. Comment la Municipalité a-t-elle pu en arriver là ? Rappel des événements.

En mai 2016, Denis Losier surprend tout le monde en défaisant le maire sortant, Aldéoda Losier. Il l’emporte dans tous les quartiers de la ville. Sans aucun doute, son appel au changement a été entendu.

Mais la défaite est amère pour Aldéoda Losier, même s’il assure que cela lui donnera plus de temps pour pêcher la truite et faire pousser des citrouilles. Des conseillers qui faisaient équipe avec lui restent en place et doivent tenter de travailler avec le nouveau maire.

Aldéoda Losier, ex-maire de Tracadie

Aldéoda Losier, ex-maire de Tracadie

Photo : Radio-Canada / Bridget Yard

Ce n’est toutefois pas chose facile. Avant de se faire élire, Denis Losier était directeur d’école. Il a piloté un projet de centre sportif qui a été abandonné par la Municipalité. Déçu, il a tenu de durs propos envers les membres du conseil municipal. Certains d’entre eux n’ont vraisemblablement pas apprécié : à son arrivée à la mairie, Denis Losier affirme que l’accueil des vétérans du conseil est glacial à son égard.

Qu’à cela ne tienne, le nouveau maire a promis le changement, il apportera le changement, peu importe si cela déplaît à certains élus. Il se lance donc dans une révision de fond en comble de la façon de gérer les affaires municipales à Tracadie.

Il va trop vite, disent certaines. Il ne fait qu’à sa tête, disent d’autres.

Des élus sont mécontents. C'est le cas de Jean-Yves McGraw, qui n'a pas apprécié une dispute au sujet d'une compagnie organisatrice de spectacles qui faisait affaire avec son fils, le chanteur Maxime McGraw.

Jean-Yves Mcgraw, conseiller municipal de Tracadie, le 24 février 2019.

Jean-Yves Mcgraw, conseiller municipal.

Photo : Radio-Canada / Jean-Yves Mcgraw

Résultat : deux clans sont formés au sein du conseil. Il y a ceux qui apprécient le maire Losier et ceux qui ne l'aiment pas.

On tente de recoller les pots cassés et on organise une rencontre des membres du conseil dans un chalet autour d'un verre, en vain.

Les élus vont même jusqu'à se disputer au sujet de la préparation d'un char allégorique pour une parade du père Noël.

Le char allégorique de la Ville de Tracadie

Le char allégorique de la Ville de Tracadie

Photo : Gracieuseté André Leclair

Après une série de démissions au conseil, l'arrivée de quatre nouveaux membres ne réussit pas à ramener le calme. Le maire, de son côté, n'a toujours pas les coudées franches : il affirme que six conseillers, donc la majorité, tentent de lui mettre des bâtons dans les roues.

Parallèlement, la colère gronde dans les quartiers, soit les anciens DSL, qui veulent leur part du gâteau à la suite de la fusion municipale.

Le développement économique et le tissu social sont affectés par les disputes municipales.

La Municipalité de Tracadie et ses citoyens seraient-ils piégés entre deux clans aux divergences irréconciliables?

C’est ce que certains semblent penser, réclamant carrément une intervention de la province pour mettre fin à la mésentente.

D'après un reportage de René Landry

Nouveau-Brunswick

Politique municipale