•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Levée de boucliers contre la suppression de deux postes à l’urgence de Maria

Hôpital de Maria

Hôpital de Maria

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est-du-Québec (SIIIEQ) dénonce la décision du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de la Gaspésie d'éliminer deux postes d'infirmières auxiliaires à l'urgence de l'hôpital de Maria.

Selon le président du syndicat, Pier-Luc Bujold, lorsque des ambulances arrivent à l'urgence avec des cas d'accidentés de la route ou des patients en arrêt cardiaque, toutes les infirmières se dirigent vers la salle prévue pour les recevoir.

Résultat, il ne reste plus que l'infirmière auxiliaire pour assurer la sécurité des autres patients sur civière. Ces malades, souvent aussi nombreux qu'une vingtaine, sont souvent dans un état instable, selon le président du SIIIEQ.

Pierre-Luc Bujold estime que cette décision met le service de première ligne en péril.

Le président du syndicat est d’autant plus déçu par cette abolition de poste qu’il avait l’impression que le nouveau gouvernement avait promis de mettre fin à l’austérité budgétaire. On s'attendait à des jours meilleurs au CISSS de la Gaspésie, dit-il.

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, a promis de rencontrer la ministre de la Santé, Danielle McCann, au sujet de cette réorganisation des ressources à l'hôpital de Maria.

Pour Sylvain Roy, il s'agit d'une situation inacceptable et y voit une fragilisation de l’offre de soins pour la population de la Baie-des-Chaleurs.

La Direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie souligne qu’il n’y a aucune compression présentement à l’urgence de l’hôpital de Maria.

Le CISSS indique qu’elle se préoccupe constamment de la qualité et de la sécurité des soins et des services dédiés à la population. À ce propos, des rencontres de travail sont effectuées régulièrement pour améliorer l’efficacité des services.

L’organisation se dit à l’écoute des besoins de la population.

Avec les informations de Pierre Cotton

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Établissement de santé