•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Production record à l'usine Bombardier de Thunder Bay

Un tramway chargé sur un train dans une gare de triage.

L'usine de Bombardier de Thunder Bay fabrique notamment des tramways pour la Commission de transport de Toronto.

Photo : CBC/Jeff Walters

Radio-Canada

L'usine de Bombardier a produit en 2018 un total de 168 véhicules, soit 105 wagons pour Metrolinx et 63 tramways pour la Commission de transport de Toronto. Le précédent record était de 100 véhicules construits en 1 an.

Le record de l’an dernier serait en partie attribuable au rendement de la ligne de production, selon Éric Prud’homme, le directeur des affaires publiques et des communications de Bombardier.

Dominique Pasqualino, le président du syndicat local, précise que la charge de travail constante au cours des dernières années a permis aux employés de maîtriser des tâches précises.

C’est comme une machine bien réglée. En construisant les véhicules, vous les construisez de mieux en mieux et vous commencez à vous rendre compte où vous pouvez apporter des améliorations.

Dominique Pasqualino, président de la section 1075 du syndicat Unifor

Selon un porte-parole de l’entreprise, aucun des véhicules construits en 2018 n’a été retourné pour défectuosité.

L’an dernier, 67 tramways construits avant la fin de 2017 avaient dû être rappelés en raison de problèmes de soudures.

M. Pasqualino croit que 2018 n’a pas été une année parfaite, car des pénuries de pièces ont forcé des mises à pied.

Celles-ci n’ont toutefois pas nui de façon significative à la production.

Extérieur d'une usine.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Usine Bombardier à Thunder Bay en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

Le président du syndicat se dit toutefois frustré de voir que les succès de l'usine de Thunder Bay sont dans l’ombre des difficultés éprouvées par les installations de Bombardier dans d'autres villes : En lisant les journaux, on pourrait penser que l’année dernière n’a pas été une réussite, car d’autres usines ont eu des problèmes.

M. Pasqualino affirme que l’objectif est maintenant d’obtenir plus de contrats pour garder les employés au travail.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !