•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kim Kardashian à Montréal pour l’exposition du créateur Thierry Mugler

Kim Kardashian

Kim Kardashian

Photo : Reuters / Eduardo Munoz

Angie Landry
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs grands noms figuraient parmi les invités du tapis rouge organisé pour le lancement de l'exposition Thierry Mugler : couturissime. La personnalité médiatique Kim Kardashian faisait partie des convives de la soirée.

Kim Kardashian, qui avait laissé savoir qu’elle n’offrirait aucune entrevue aux journalistes présents lors du tapis rouge, a fait son arrivée sous les cris d'admirateurs qui ont bravé un froid de canard dans la métropole québécoise pour apercevoir leur idole.

L'autre grande vedette attendue de cette soirée était sans aucun doute Tyra Banks, ancienne mannequin de Victoria’s Secret et bien connue pour l'émission de téléréalité America’s Next Top Model. Elle a d’ailleurs déjà collaboré avec le créateur français Thierry Mugler.

Le tapis rouge, qui a eu lieu lundi soir au MBAM, accueillait plusieurs personnalités du milieu de la mode, mais aussi du milieu culturel québécois.

Entre autres, Diane Dufresne, Julie Snyder, Ève Salvail, Marie Saint Pierre, Denis Gagnon et MARKANTOINE avaient annoncé leur présence à la soirée.

Une exposition rare

Pour son exposition, Thierry Mugler a droit au « traitement Jean Paul Gaultier ». C'est notamment grâce au Musée des beaux-arts de Montréal si Gaultier a eu droit à sa première exposition dans un musée, en 2011.

L'exposition pour faire valoir l'oeuvre de Mugler est donc conçue, produite et mise en circulation par le MBAM lui-même.

Il s’agit d’un exploit signé Nathalie Bondil, la directrice du musée, qui a réussi à convaincre le créateur de 70 ans de prendre part à cette exposition. Ce dernier avait refusé des projets de la même trempe à d’importants musées de renommée internationale tels que le The Metropolitan Museum of Art de New York, le Musée des arts décoratifs de Paris, ou encore le Musée Victoria and Albert de Londres.

C’est en 2014 que Mugler a accepté de rencontrer la directrice du MBAM à Berlin. Il a accepté très rapidement la proposition de Nathalie Bondil.

Voir un Van Gogh, c’est facile. Tous les grands musées en ont au moins un. Mais voir de près un Mugler? Bonne chance.

Une citation de : Nathalie Bondil

Si le créateur a accepté le projet que caressait le musée montréalais, c’est qu’il estimait que la proposition ne faisait pas dans la nostalgie, qu’on jouait plutôt dans des zones plus actuelles. Cette idée d’exposition lui a même donné envie de retirer des pièces de l’exposition et de travailler à nouveau sur celles-ci. Il a même fallu qu’on me retienne parce que j’avais envie de revisiter certaines de mes créations, a-t-il mentionné.

L’exposition, qu’on promet tout aussi haute en couleur que celle consacrée à Jean Paul Gaultier, présentera, en plus d’environ 150 créations de Mugler, des hologrammes et des effets spéciaux créés par Rodeo FX, une boîte montréalaise d’effets visuels reconnue pour son travail sur la série Le trône de fer (Game of Thrones).

Avec la collaboration de Stéphane Leclair

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !