•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trump annonce un sommet avec le président chinois « pour signer » un accord commercial

Donald Trump lors d'un discours à la Maison-Blanche
Le président américain laisse entrevoir la signature prochaine d'un accord commercial avec la Chine. Photo: Reuters / Jim Young
Radio-Canada

Le président américain Donald Trump a affirmé lundi que sa rencontre à venir avec le président chinois Xi Jinping sur le conflit commercial entre les deux pays serait un sommet « pour signer » un accord, tout en précisant que Washington et Pékin pourraient ne pas parvenir à combler le fossé qui les sépare dans ce dossier.

« On va avoir un sommet pour signer [...] On espère y arriver. Nous sommes très, très proches d'un accord », a déclaré depuis la Maison-Blanche M. Trump.

Dimanche, après six jours de pourparlers entre les deux premières puissances économiques mondiales, le président des États-Unis, affirmant que « des progrès significatifs » avaient été réalisés dans les discussions, a reporté sine die la date butoir du 1er mars à laquelle Washington devait relever les droits de douane supplémentaires sur les importations chinoises.

Ces droits de douane supplémentaires devaient s'appliquer sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises. Les tarifs imposés sur ces marchandises, déjà taxées à 10 %, devaient augmenter de 25 %.

Les marchés financiers ont accueilli positivement l'annonce présidentielle, les investisseurs espérant que la guerre commerciale entre les deux plus grandes économies de la planète prenne fin rapidement.

Quelle marge de manoeuvre?

Washington se plaint de son déficit commercial abyssal avec Pékin et souhaite que la Chine achète davantage de marchandises américaines. Les tractations achoppent toutefois principalement sur des réformes structurelles souhaitées par les États-Unis.

Les pratiques commerciales chinoises sont mises à l'index, notamment le fait que les entreprises américaines soient obligées de livrer leurs secrets commerciaux pour faire des affaires en Chine.

Pour David Dollar, ancien émissaire du Trésor américain en Chine, il sera toutefois difficile, pour l'administration Trump, d'exiger que la Chine cède davantage de terrain.

De son côté, le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, a indiqué que les deux parties étaient parvenues à un accord sur la monnaie, alors que Washington craint que Pékin ne laisse sa monnaie, le yuan, perdre de la valeur pour demeurer compétitive.

On ignore toutefois les détails de cette possible entente.

Avec l'Agence France-Presse et Reuters

Accords commerciaux

International