•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le livre de Green remporte l'Oscar du meilleur film

L'homme écarte les bras en tenant la statuette.

Le réalisateur Peter Farrelly reçoit l'Oscar du meilleur film pour Le livre de Green

Photo : Getty Images / Kevin Winter

Radio-Canada

Le livre de Green du réalisateur Peter Farrelly a créé la surprise en remportant la statuette du meilleur film lors de la 91e cérémonie des Oscars. Une soirée placée sous le signe de la diversité culturelle. Petite déception au Québec, les artisans des courts métrages Fauve et Marguerite sont repartis les mains vides.

Un des plus importants prix de la soirée a été remis à l'acteur d'origine égyptienne Rami Malek, qui a gagné l'Oscar du meilleur acteur pour sa personnification de Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody. Il s'agissait de la quatrième statuette pour les artisans du film.

L'acteur Rami Malek tient une statuette des Oscars dans ses mains et parle au micro.

Rami Malek a remporté l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation de Freddie Mercury dans le film Bohemian Rhapsody .

Photo : Getty Images / Kevin Winter

C'est la comédienne Olivia Colman qui a mis la main sur le prix de la meilleure actrice pour La favorite, alors que Yalitzia Aparicio et Glenn Close étaient données gagnantes par plusieurs observateurs.

Le réalisateur mexicain Alfonso Cuaron a quant à lui remporté l'Oscar pour le meilleur film en langue étrangère et pour la meilleure direction de la photographie pour Roma.

En pleurs, Lady Gaga a reçu l'Oscar de la meilleure chanson pour le film dont elle tenait aussi le rôle principal, A star is born. Un des moments forts de la soirée a d'ailleurs été son interprétation de la chanson Shallow en duo avec Bradley Cooper.

L'homme tient sa statuette dans la main.

Alfonso Cuarón lors de la soirée des Oscars le 24 février 2019

Photo : AFP/Getty Images / VALERIE MACON

La diversité à l'honneur

Il y a trois ans, plusieurs soulignaient la faible représentation des communautés culturelles, ce qui avait donné naissance au mouvement #OscarsSoWhite. Cette 91e cérémonie a quant à elle été sous le signe de la diversité, autant dans les récompenses que dans les présentations.

Regina King est repartie avec la statuette pour la meilleure actrice de soutien pour le film Si Beale Street pouvait parler. La comédienne afro-américaine, pour qui il s'agissait d'un premier prix, était accompagnée de sa mère qu’elle a longuement remerciée. Maherhala Ali a mis la main sur le titre de meilleur acteur de soutien pour Le livre de Green.

Spike Lee a gagné l'Oscar du meilleur scénario adapté pour BlacKkKlansman. Dans son discours de remerciement, le réalisateur a parlé du génocide des nations autochtones et a appelé les gens à se mobiliser pour les élections présidentielles de 2020.

Outre les trois récompenses décernées à la production mexicaine Roma, le film Black Panther, le premier superhéros noir, est aussi reparti le même nombre de statuettes. Ruth Carter, récipiendaire pour les meilleurs costumes, a été ovationnée lorsqu'elle est montée sur scène. « Pour Black Panther, avec un superhéros noir, nous avons pu, aux costumes, rendre le personnage comme s'il était un roi. »

C'était la première fois depuis 1989 que les Oscars étaient privés de maître de cérémonie. La tâche avait été confiée au comédien et humoriste Kevin Hart, mais il s'est désisté dans les semaines précédant l'événement après que de vieux tweets jugés homophobes ont refait surface. En l'absence d'animateur, plusieurs acteurs se sont alternés pour faire les liens entre les différents prix.

Plusieurs présentateurs, dont Javier Bardem, l'acteur mexicain Diego Luna et le chef Jose Andres, se sont exprimés en espagnol. Ils ont souligné l’importance de la diversité et des immigrants, des messages à peine voilés au projet de construction de mur entre le Mexique et les États-Unis désiré par le président Donald Trump.

Les Québécois repartent bredouilles

Le Québec espérait bien revenir avec une statuette dans la catégorie du meilleur court métrage de fiction, où deux productions québécoises étaient en lice sur une possibilité de cinq. Les artisans des films Fauve, de Jérémy Comte, Marguerite, de Marianne Farley, sont cependant repartis bredouilles. L'Académie leur a préféré Skin, du réalisateur israélien Guy Nattiv.

La jeune femme est en robe blanche.

La Québécoise Marianne Farley, en nomination pour le meilleur court métrage de fiction, sur le tapis rouge des Oscars

Photo : AFP/Getty Images / MARK RALSTON

Le Canada s'est tout de même illustré. La réalisatrice canadienne d'origine chinoise Domee Shi, qui a grandi à Toronto, a remporté son premier Oscar pour son court métrage d’animation Bao. C’est le premier court métrage des studios Pixar à être réalisé par une femme.

Un autre Canadien a été récompensé dimanche soir aux Oscars. Après huit nominations, Paul Massey a enfin reçu son premier Oscar, aux côtés de Tim Cavagin et John Casali, dans la catégorie du meilleur mixage de son pour le film Bohemian Rhapsody.

Les finalistes et les gagnants (en gras) des 24 Oscars

Meilleur film
La panthère noire
BlacKkKlansman
Bohemian Rhapsody
La favorite
Le livre de Green
Roma
Une étoile est née (A Star is born)
Vice

Meilleur réalisateur
Alfonso Cuaron (Roma)
Yorgos Lanthimos (La favorite)
Spike Lee (BlacKkKlansman)
Adam McKay (Vice)
Pawel Pawlikowski (Cold War)

Meilleure actrice
Yalitza Aparicio (Roma)
Glenn Close (The Wife)
Olivia Colman (La favorite)
Lady Gaga (Une étoile est née)
Melissa McCarthy (Can You Ever Forgive Me?)

Meilleur acteur
Christian Bale (Vice)
Bradley Cooper (Une étoile est née)
Willem Dafoe (At Eternity's Gate)
Rami Malek (Bohemian Rhapsody)
Viggo Mortensen (Le livre de Green)

Meilleur second rôle féminin
Amy Adams (Vice)
Marina de Tavira (Roma)
Regina King (Si Beale Street pouvait parler)
Emma Stone (La favorite)
Rachel Weisz (La favorite)

Meilleur second rôle masculin
Mahershala Ali (Le livre de Green)
Adam Driver (BlacKkKlansman)
Sam Elliott (Une étoile est née)
Richard E. Grant (Pourras-tu me pardonner un jour?)
Sam Rockwell (Vice)

Meilleur scénario adapté
Joel Coen et Ethan Coen (The Ballad of Buster Scruggs)
Charlie Wachtel, David Rabinowitz, Kevin Willmott et Spike Lee (BlacKkKlansman)
Nicole Holofcener et Jeff Whitty (Can You Ever Forgive Me?)
Barry Jenkins (If Beale Street Could Talk)
Eric Roth, Bradley Cooper, Will Fetters (Une étoile est née)

Meilleur scénario original
Deborah Davis et Tony McNamara (La favorite)
Paul Schrader (First Reformed)
Nick Vallelonga, Brian Currie, Peter Farrelly (Le livre de Green)
Alfonso Cuarón (Roma)
Adam McKay (Vice)

Meilleur film en langue étrangère
Capharnaüm (Liban)
Cold War (Pologne)
Never Look Away (Allemagne)
Roma (Mexique)
Une affaire de famille (Shoplifters) (Japon)

Meilleur film d'animation
Les Incroyables II
Isle of Dogs
Mirai
Ralph Breaks the Internet
Spider-Man into the Spider-verse

Meilleure chanson
All The Stars (Black Panther)
I’ll Fight (RBG)
The Place Where Lost Things Go (Le retour de Mary Poppins)
Shallow (Une étoile est née)
When A cowboy Trades His Spurs For Wings (The Ballad of Buster Scruggs)

Meilleure musique de film
Ludwig Goransson (Black Panther)
Terence Blanchard (BlacKkKlansman)
Nicholas Britell (If Beatle Street Could Talk)
Alexandre Desplat (Isle of Dogs)
Marc Shaiman (Le retour de Mary Poppins)

Meilleur court métrage d'animation
Animal Behavior, Alison Snowden et David Fine
Bao, Domee Shi et Becky Neiman-Cobb
Late Afternoon, Louise Bagnall et Nuria González Blanco
One Small Step, Andrew Chesworth et Bobby Pontillas
Weekends, Trevor Jimenez

Meilleur court métrage de fiction
Detainment, Vincent Lambe
Fauve, Jeremy Comte
Marguerite, Marianne Farley
Mother, Rodrigo Sorogoyen
Skin, Guy Nattiv

Meilleur court métrage documentaire
Black Sheep
End Game
Lifeboat
A Night at The Garden
Period. End of Sentence

Meilleure direction photo
Lukasz Zal (Cold War)
Robbie Ryan (La favorite)
Caleb Deschanel (Never Look Away)
Alfonso Cuaron (Roma)
Matthew Libatique (Une étoile est née)

Meilleur montage de son
Benjamin A. Burtt et Steve Boeddeker (Black Panther)
John Warhurst et Nina Hartstone (Bohemian Rhapsody)
Ai-Ling Lee et Mildred Iatrou Morgan (First Man)
Ethan Van der Ryn et Erik Aadahl (A Quiet Place)

Meilleur montage
Barry Alexander Brown (BlacKkKlansman)
John Ottman (Bohemian Rhapsody)
Yorgos Mavropsaridis (La favorite)
Patrick J. Don Vito (Le livre de Green)
Hank Corwin (Vice)

Meilleurs effets visuels
Dan DeLeeuw, Kelly Port, Russell Earl et Dan Sudick (Avengers : Infinity War)
Christopher Lawrence, Michael Eames, Theo Jones et Chris Corbould (Christopher Robin)
Paul Lambert, Ian Hunter, Tristan Myles et J.D. Schwalm (First Man)
Roger Guyett, Grady Cofer, Matthew E. Butler et David Shirk (Ready Player One)
Rob Bredow, Patrick Tubach, Neal Scanlan et Dominic Tuohy (Solo : A Star Wars Story)

Meilleurs décors
Hannah Beachler et Jay Hart (Black Panther)
Fiona Crombie et Alice Felton (La favorite)
Nathan Crowley et Kathy Lucas (First Man)
John Myhre et Gordon Sim (Le retour de Mary Poppins)
Eugenio Caballero et Bárbara Enríquez (Roma)

Meilleur mixage de son
Steve Boeddeker, Brandon Proctor et Peter Devlin (Black Panther)
Paul Massey, Tim Cavagin et John Casali (Bohemian Rhapsody)
Jon Taylor, Frank A. Montaño, Ai-Ling Lee et Mary H. Ellis (First Man)
Skip Lievsay, Craig Henighan et José Antonio García (Roma)
Tom Ozanich, Dean Zupancic, Jason Ruder et Steve Morrow (Une étoile est née)

Meilleur film documentaire
Free Solo
Minding the Gap
RBG
Hale County, This Morning, This Evening
Of Fathers and Sons

Meilleurs costumes
Mary Zophres (The Ballad of Buster Scruggs)
Ruth Carter (Black Panther)
Sandy Powell (La favorite, Le retour de Mary Poppins)
Alexandra Byrne (Marie Stuart, reine d’Écosse)

Meilleurs maquillage et coiffure
Göran Lundström and Pamela Goldammer (Border)
Jenny Shircore, Marc Pilcher and Jessica Brooks (Marie Stuart, reine d’Écosse)
Greg Cannom, Kate Biscoe and Patricia Dehaney (Vice)

Avec les informations de Agence France-Presse

Cinéma

Arts