•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Winnipégois marchent pour les sans-abri lors de La nuit la plus froide de l'année

Une femme sans-abri assise sur un trottoir enneigé.
Les marches de La nuit la plus froide visent à donner une idée de ce que vivent les personnes les plus démunies en hiver. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Près d'une centaine de personnes sont attendues par les organisateurs dans les rues du centre-ville de Winnipeg, samedi soir, dans le cadre d'une marche pour aider les plus démunis. Cette action fait partie de l'événement La nuit la plus froide de l'année, qui vise à prélever des fonds pour des organismes de bienfaisance dans plus de 130 villes canadiennes.

L’organisme Main Street Project, à l’origine de la marche à Winnipeg, espère récolter 20 000 $.

13 équipes de marcheurs parcourent la promenade Waterfront, au départ du complexe sportif Sport Manitoba, sur l’avenue Pacific. Les participants avaient le choix entre des parcours de deux ou cinq km.

Alan Foster, responsable des relations avec les partenaires de Main Street Project, estime qu'entre 75 et 100 personnes se joindront à l'action ce soir. Il se dit ravi de ce nombre, notamment en raison de la tenue parallèle du Festival du Voyageur, qui bat son plein.

L'argent récolté sera investi dans le développement du nouveau refuge pour sans-abri dans les locaux de Mitchell Fabrics, sur la rue Main.

Des marches sont également prévues à Dauphin et Brandon. Dans cette dernière ville, c’est plus d’une centaine de personnes qui braveront le froid pour l’organisme Samaritan House Ministries. Ce dernier a déjà dépassé de 5 000 $ son objectif initial qui était de 25 000 $.

Une initiative d'ampleur nationale

La nuit la plus froide de l’année est une initiative de la fondation Blue Sea, qui vise à soutenir les organismes qui viennent en aide aux plus démunis.

Cette année, Nicolas Carney, le responsable du service clientèle de la fondation Blue Sea qui est à l’origine de l’activité, indique qu’environ 20 000 personnes se sont inscrites pour marcher dans plus de 130 villes du Canada. Il se réjouit que les marcheurs soient, chaque année, plus nombreux notamment depuis que l’événement a pris une ampleur nationale il y a huit ans.

Ces marches visent à donner une idée des défis auxquels font face les sans-abri en hiver. Des défis d’autant plus difficiles quand on se trouve dans les Prairies, selon Gordon Taylor, le directeur général du Centre Booth de l’Armée du Salut à Winnipeg.

« On a de longues périodes de froid en hiver et, généralement, des températures plus extrêmes [qu’ailleurs au pays]. Les personnes ont vraiment besoin d’être à l’intérieur plus souvent dans les Prairies. Les refuges doivent être opérationnels plus longtemps et disposer de plus d'installations que, peut-être, dans certains endroits plus chauds comme la côte ouest », rappelle-t-il.

La sensibilisation et l’éducation effectuées par le biais d’une action comme La nuit la plus froide de l'année sont utiles pour obtenir plus de financement, ajoute-t-il

« Les trois refuges principaux du centre-ville, nous-mêmes (l’Armée du Salut) avec Siloam Mission et Main Street Project, travaillent étroitement ensemble pour veiller à ce qu’il y ait toujours assez de lits pour éviter à quelqu’un de devoir rester dehors dans la rue la nuit. Mais l’éducation et la sensibilisation peuvent aider avec le financement, qui nous permet d’en faire encore plus », affirme-t-il.

« Ce qui coûte très cher, c'est tout simplement l'entretien de nos bâtiments, de s'assurer qu'ils sont toujours sécuritaires et aux normes et, vous savez, ça coûte cher de payer la facture de chauffage en hiver à Winnipeg », explique-t-il.

Cette année, Nicolas Carney indique que l’événement a déjà permis de récolter 4,7 millions de dollars à travers tout le pays. Il s’attend à atteindre les cinq millions d’ici la fin de la journée.

Manitoba

Événements caritatifs