•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kim Jong-un en route vers le deuxième sommet avec Trump

Des policiers devant un bâtiment.
Des policiers vietnamiens montent la garde devant le centre des médias destiné à la couverture du deuxième sommet entre Washington et Pyongyang. Photo: Reuters / Jorge Silva
Radio-Canada

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un a pris le train samedi en direction du Vietnam, afin d'assister au deuxième sommet en compagnie du président américain Donald Trump la semaine prochaine, a indiqué l'agence de presse russe TASS.

Cette annonce survient quelques heures après que le Vietnam a annoncé que M. Kim effectuerait une visite officielle dans « les prochains jours ». Le pays du Sud-Est asiatique se prépare à accueillir le sommet en compagnie de M. Trump, mercredi et jeudi.

Aucun détail sur les déplacements des deux dirigeants, ou encore sur le déroulement du sommet proprement dit, n'a été fourni par les canaux officiels.

Un premier sommet entre les deux hommes à Singapour, en juin dernier, a mené à la promesse de M. Kim de poser des gestes en faveur de la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, mais les progrès ont été parcellaires.

Le dictateur a quitté la capitale nord-coréenne, Pyongyang, vers 17 h, heure locale, dans un train blindé, a poursuivi TASS, en citant une source diplomatique nord-coréenne.

Les médias d'État nord-coréens n'ont confirmé ni le départ du dirigeant ni sa participation à un sommet avec M. Trump.

Long trajet

Le train blindé pourrait avoir besoin d'au moins deux jours et demi pour franchir les quelque 3500 kilomètres qui séparent la frontière entre la Corée du Nord et la Chine du Vietnam.

Ce train devrait s'arrêter à la gare frontalière vietnamienne de Dong Dang, où M. Kim débarquera et franchira les 170 kilomètres restants en voiture pour se rendre à Hanoï, la capitale.

Kim Jong-un visite le Vietnam à l'invitation du président Nguyen Phu Trong, qui est également le secrétaire général du Parti communiste au pouvoir, a mentionné le ministre vietnamien des Affaires étrangères dans un communiqué publié plus tôt, samedi, sans donner plus de détails.

La police nationale a renforcé la sécurité à la gare frontalière en prévision de l'arrivée du dictateur nord-coréen. Le 26 février, le Vietnam interdira la circulation sur la route que doit emprunter le chef d'État, ont indiqué des médias d'État.

L'endroit où pourrait avoir lieu le sommet est la Government Guesthouse, un bâtiment de l'époque coloniale dans le centre de Hanoï, ont confié trois sources à Reuters, mercredi.

Ces sources ont précisé que l'hôtel Metropole pourrait servir de deuxième emplacement, et que M. Kim pourrait dormir à l'hôtel Melia. Un témoin, que Reuters a rencontré, a aperçu vendredi soir des travailleurs installer des câbles de communication dans les rues situées à l'arrière du Metropole.

Certains médias étrangers ont également reçu un avis leur interdisant toute diffusion en direct dans la zone où pourrait avoir lieu le sommet.

Avec Reuters

Politique internationale

International