•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les carrés au blé soufflé, une invention albertaine

Des carrés au blé soufflé recouverts d'un sirop chocolaté.
Les carrés au blé soufflé, une création albertaine Photo: Radio-Canada / CBC
Lyne Lemieux

Si le Québec a sa poutine, l'Alberta peut se vanter d'avoir accueilli l'inventeur des carrés au blé soufflé : Alan J. Russell. Ses descendants, qui vivent dans le centre de la province, possèdent même les recettes originales.

Sandra Gibson, arrière-petite-fille de M. Russell, se sent responsable de perpétuer la tradition et de transmettre les techniques du confiseur aux futures générations.

« C’est une histoire que la plupart des gens ne connaissent pas », affirme Mme Gibson.

Photo d'époque de la famille d'Alan Russell, inventeur des carrés au blé soufflé.La famille d'Alan Russell, inventeur des carrés au blé soufflé. On peut le voir à l'extrême droite sur la photo. Photo : Avec la permission de Barbara Gibson

Né en 1868, en milieu rural au Nouveau-Brunswick, au sein d'une famille de 13 enfants, Alan J. Russell a quitté le domicile familial à l’âge de 14 ans. Il a, tour à tour, été cuisinier dans un camp de bûcherons, commis voyageur, fabricant de cravates et restaurateur avant de se lancer dans la confiserie.

En 1894, on le retrouve à Saint-Jean, où il crée une chaîne de boutiques de crème glacée et de confiserie et met en place une usine.

En 1911, ses entreprises sont détruites par un incendie criminel. Il déménage alors dans le Maine où sa nouvelle maison familiale échappe de peu à un feu de forêt.

Après quelques années désastreuses il ne peut résister à l’appel de l’Ouest.

« Il a été attiré par une brochure publiée par l’association des commerçants de Red Deer », déclare Barbara Gibson, petite-fille de l'inventeur. « On y montrait une jolie ville avec des voitures circulant sur des rues bourdonnantes d’activités. »

Alan J. Russell soumet enfin à la compagnie Quaker des idées pour une nouvelle friandise, en adaptant une de ses recettes. C'est ainsi que le carré au blé soufflé est né.

Selon les membres de sa famille, les carrés au blé soufflé sont devenus plus moelleux et collants que la recette originale.

Le banana split?

Selon sa famille, M. Russell est aussi inventeur du banana split, des brisures à la noix de coco et du suçon géant.

La revendication de l’invention du banana split est toutefois sujette à caution et n’est pas documentée, mais c’est une bonne histoire.

L’arrivée d’une cargaison de bananes trop mûres, au port de Saint-Jean, aurait fait en sorte que l’on demande à tous les commerçants de trouver des recettes pour utiliser ces fruits trop mûrs.

« Il a alors concocté un banana split parce qu’il avait déjà accès à la crème glacée, au sirop, etc. », soutient sa petite-fille.

Une tradition familiale

Les talents de confiseur d'Alan J. Russell ont été transmis de génération en génération.

« Quand j’étais petite, je pensais que toutes les familles faisaient des bonbons », déclare Sandra Gibson. « Les gens qui ne faisaient pas de bonbon étaient bizarres. »

« Quand j’ai grandi, j’ai réalisé que c’était quelque chose de spécial et j’ai décidé d’en apprendre davantage sur l’histoire et tout le processus de fabrication », raconte Sandra Gibson.

Chaque Noël et lors des rencontres familiales, Sandra Gibson et sa mère utilisent les moules antiques de la confiserie de M. Russell pour faire du fudge et des fondants, suivant scrupuleusement les recettes dactylographiées sur du papier jauni et fragile.

« Maintenant que je suis plus âgée, je suis responsable de la production, ce qui est assez terrifiant », ajoute-t-elle en souriant.

Alberta

Cuisine