•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tracadie : la souque à la corde municipale se poursuit de plus belle

Quelques citoyens et deux conseillers municipaux ont assisté au point de presse du maire de Tracadie, Denis Losier
Quelques citoyens et deux conseillers municipaux ont assisté au point de presse du maire de Tracadie, Denis Losier Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'arrivée de quatre nouveaux élus ne semble pas avoir ramené l'harmonie au sein du conseil municipal de Tracadie. Bien au contraire, si l'on se fie aux propos du maire Denis Losier.

Un texte de René Landry

Jeudi, le maire Losier a lancé l'invitation aux journalistes, un peu en catastrophe, de se rendre à un point de presse en après midi à la salle du conseil municipal. Devant les représentants des médias, deux conseillers et des résidents, il s'est tenu debout pendant environ deux heures pour se vider le coeur.

L'employé de la Ville responsable des communications n'était pas au courant de la tenue de ce point de presse impromptu. C'est mon initiative personnelle, a affirmé Denis Losier, en indiquant que l'administrateur, Daniel Hachey, lui avait même suggéré de ne pas faire ce point de presse.

Le maire de Tracadie, Denis Losier, durant le point de presse de jeudi après-midiLe maire de Tracadie, Denis Losier, durant le point de presse de jeudi après-midi Photo : Radio-Canada

Denis Losier a pointé sa chemise en indiquant qu'il était aussi blanc que celle-ci, qu'il voulait pouvoir continuer à se regarder dans le miroir et qu'il n'avait rien à cacher.

Le maire Losier nous a habitués à ce genre de prestations. Celle-ci lui a été particulièrement difficile à réaliser puisqu'il venait d'apprendre le décès d'un ami d'enfance avec qui il a grandi à Sept-Îles, Helder Duarte, entraîneur-chef de l'équipe féminine de soccer du Rouge et Or de l'Université Laval.

Au-delà de l'émotion, ce point de presse de dernière minute a permis de réaliser à quel point le conseil municipal de Tracadie était toujours enlisé dans une guerre d'usure entre deux clans.

Dans certains dossiers peut-être assez pointus, on a encore deux groupes ou deux entités qui s'affrontent, qui se confrontent, affirme Denis Losier.

On assiste à ça depuis l'arrivée des nouvelles personnes. Il y en a qui se sont carrément positionnées dans un côté, dans une façon de faire. C'est six contre cinq. Moi et quatre autres d'un côté, et six de l'autre. Je suis encore en minorité. Si on regarde les décisions stratégiques et pointues, c'est le résultat auquel on assiste; c'est la confrontation à laquelle on assiste en ce moment. Je n'ai pas tout le conseil qui travaille avec moi, c'est ce que je veux dire.

Un directeur général entre l'arbre et l'écorce?

Le maire Losier a semblé critiquer le directeur général de la Ville, Daniel Hachey, avant de se porter à sa défense presque du même souffle.

L'homme assis à son bureau en entrevue. Daniel Hachey, directeur général de la municipalité de Tracadie Photo : Radio-Canada

Il a expliqué que le conseil a adopté une résolution pour que deux pompiers faisant partie d'un projet pilote soient postés à la caserne de Rivière-du-Portage. Puis, il a déploré que le directeur général ne s'assure pas que cette résolution soit respectée.

Un conseil ou une gouvernance dysfonctionnelle fait en sorte que l'administration ne sait plus sur quelle décision se baser ou de quel groupe prendre la position ou la direction pour des actions concrètes, explique le maire.

Le directeur général, Daniel Hachey, préfère ne pas commenter cette situation pour l'instant puisqu'il s'agit d'une question de ressources humaines. Quant au chef de la brigade d'incendie, Émilio St-Coeur, il s'est donné comme règle de ne pas accorder d'entrevue aux médias.

Nouveau-Brunswick

Affaires municipales