•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mise au lit dès 16 h en CHSLD : la pénurie de personnel en cause, dénoncent ses proches

Bien qu'elle ne remette pas en question la bonne volonté des employés en place, l'octogénaire dit ne pas avoir à payer de sa qualité de vie pour les ratés du système de santé. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une résidente de 87 ans, ayant emménagé depuis peu au CHSLD L'Accueil Bon-Conseil, et ses proches se disent outrés. Jacqueline Levasseur déplore le fait d'avoir été avisée qu'elle devra régulièrement revêtir une chemise de nuit en après-midi, faute de personnel suffisant.

On m’a dit : "Vu qu’on manque de personnel, vous allez vous mettre en jaquette à 16 h". J’aime ça me mettre en jaquette quand je vais me coucher, mais pas de bonne heure de même, a dénoncé Jacqueline Levasseur.

Bien qu'elle ne remette pas en question la bonne volonté des employés en place, l'octogénaire dit ne pas avoir à payer de sa qualité de vie pour les ratés du système de santé.

C’est une chose qui est inacceptable.

Gilles Thomas, fils de Jacqueline Levasseur

Le fils de Mme Levasseur, Gilles Thomas, a acheminé une lettre à la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, pour dénoncer la situation.

Je comprends qu’il y a un manque de personnel, mais [ma mère] n’a pas à payer pour ces choses-là, a-t-il affirmé.

Le CIUSSS de la Mauricie–Centre-du-Québec confirme l'existence de cette mesure qualifiée d'exceptionnelle.

Selon une porte-parole, l'établissement fait l'impossible pour éviter que le même résident soit contraint de revêtir ses vêtements de nuit dans l'après-midi.

Estrie

Établissement de santé