•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les assemblées de la MRC de Minganie seront diffusées en ligne

Luc Noël est préfet de la MRC de Minganie

Luc Noël est préfet de la MRC de Minganie (archives)

Photo : Radio-Canada

Nicolas Lachapelle-Plamondon

La MRC de Minganie a acquis un dispositif pour la captation de ses assemblées. La MRC a procédé à des tests techniques cette semaine et espère pouvoir diffuser les assemblées sur internet dès le mois de mars.

C’est un souci de transparence et d’accessibilité qui a poussé la MRC a prendre cette décision. La distance et l’isolement des municipalités sur le territoire de la MRC représentent un défi pour la démocratie de la MRC.

On a 8 municipalités, 2 communautés autochtones dans la région. Elles sont établies sur environ 250 km de littoral. On a aussi l’île d’Anticosti, au sud, qui est complètement isolée et 95 % de nos réunions sont faites à Havre-Saint-Pierre.

Luc Noël, préfet de la MRC de Minganie

Les citoyens qui souhaitent participer aux assemblées n'ont pas toujours la possibilité de le faire et les coûts pour déplacer ces rencontres sur le territoire de la MRC sont tout simplement trop élevés pour que le projet soit viable.

Selon le préfet, il n’en demeure pas moins que, comme la MRC prend des décisions pour l’ensemble de la région, les gens doivent pouvoir être informés de ce que font leurs élus.

Dans les municipalités, souvent l’information passe par un tiers et des fois par une autre personne encore, explique Luc Noël, le préfet de la MRC. L’information qu’ils reçoivent sur ce qui est diffusé à la MRC n’est pas nécessairement claire ou précise.

Situation similaire en Basse-Côte-Nord

La MRC du Golfe-du-Saint-Laurent fait face à une situation similaire.

Depuis sa fondation en 2010, la MRC peine à joindre ses membres comme les assemblées ont lieu à Chevery, l’une des municipalités de la Basse-Côte-Nord qui n'est pas reliée aux autres par la route.

Cet automne, la MRC a dépensé près de 65 000 $ pour s’équiper d’un dispositif permettant aux résidents de cinq autres communautés d'assister virtuellement aux assemblées.

Depuis, les citoyens de La Tabatière, de Saint-Augustin, de Blanc-Sablon et de Rivière St-Paul peuvent prendre une part plus activement aux affaires de la MRC.

La directrice de la MRC, Karine Monger, espère que ce dispositif sera offert d’ici le printemps dans les autres municipalités isolées de sa région soit Kegaska, Tête-à-la-Baleine, La Romaine et Harrington Harbour.

Politique régionale

Politique