•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour de mobilisation « Ne volez pas notre métro » à Toronto

Des manifestants arborant des chandails avec l'inscription « Gardez notre système de transport en commun public ».
La mobilisation «Ne volez pas notre métro» a eu lieu, vendredi matin dans 35 stations de métro de la CTT. Photo: Radio-Canada / Myriam Eddahia
Radio-Canada

La mobilisation « Ne volez pas notre métro » du groupe TTC Riders a eu lieu, vendredi dans 35 stations de métro de la Commission de transport de Toronto (CTT).

Les militants du transport en commun, accompagnés de quelques employés et politiciens, ont manifesté en matinée. Ils demandent au gouvernement provincial de mettre un frein à son projet de reprise du métro de Toronto.

L’objectif de cette initiative est d’encourager les gens à contacter leurs députés pour communiquer leurs inquiétudes.

« Le fait de retirer le métro du reste du réseau de transport en commun de la CTT créera des désagréments pour les usagers et ajoutera une bureaucratie inutile à notre système », a déclaré Carlos Santos, président du syndicat qui représente plus de 11 500 employés du transporteur.

Selon l’annonce du gouvernement Ford, la province s'occuperait de l'entretien des lignes existantes de métro, en plus de devenir propriétaire de toute nouvelle ligne construite.

La Ville et la Commission de transport continueraient, de leur côté, à s'occuper du fonctionnement quotidien du réseau, y compris la gestion des employés.

Le groupe TTC Riders, pour sa part, souhaite préserver un système de transport en commun public, mais demande également un plus grand financement de la Commission de transport de Toronto, que les services soient améliorés et que les titres de transport soient plus abordables.

Toronto

Transport en commun