•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avez-vous vu? Des feux de circulation pour drones et du bois transparent

Alain Labelle

La NASA prépare la gestion du ciel urbain de demain et des bio-ingénieurs chinois réussissent à créer un bois vraiment transparent. Voici sept nouvelles que vous auriez pu manquer cette semaine.

1. Pour éviter les embouteillages de drones

Illustration artistique du trafic de drones dans le ciel urbain.Illustration artistique du trafic de drones dans un ciel urbain. Photo : NASA

Avant que le ciel des grandes villes soit envahi par les drones de transport, de surveillance et de livraisons, les autorités doivent mettre au point une technique de gestion de ce nouveau type de trafic. Et il faut oublier les feux de circulation aérienne!

La NASA travaille depuis quelques années à la mise au point d’un système, et elle procédera dans les prochaines semaines à la phase la plus complexe à ce jour de ses tests : des essais sur le terrain… ou plutôt dans les airs.

L'un des contrôleurs du projet de gestion aérienne de la NASA.  L'un des contrôleurs du projet de gestion aérienne de la NASA. Photo : NASA/Dominic Hart

L’objectif est d’éviter le désordre total en créant des couloirs d'espace aérien réservés aux drones effectuant différentes tâches en dessous de la fenêtre d’altitude utilisée par l'aviation traditionnelle, qui commence à 152 mètres.

Ainsi, un espace aérien à basse vitesse réservé aux amateurs de drones vidéo récréatifs sera créé, mais également un autre pour les drones de livraison à déplacement rapide. Le système de la NASA repose sur un logiciel de géoréférencement qui empêche les drones de dévier de leur trajectoire et de voler dans des espaces interdits.

L’agence spatiale a choisi deux organisations, l’une au Nevada et l’autre au Texas, pour accueillir la phase finale de ses démonstrations techniques de plus en plus complexes de drones sans pilote en milieu urbain autour du centre-ville de Reno, au Nevada, et de Corpus Christi, au Texas.

Représentation artistique d'un drone.Bell Helicopter Textron fournira 70 transporteurs autonomes. Photo : Bell Helicopter Textron

De nombreuses technologies clés seront testées, notamment celles de détection et d'évitement des véhicules, de communication entre véhicules et de prévention des collisions et de technologies automatiques d'atterrissage.

Plusieurs entreprises fourniront des aéronefs sans pilote de différentes tailles. Par exemple, Bell Helicopter Textron fournira 70 transporteurs autonomes de type drone taxi.


2. Quand la vapeur rend le bois transparent

Le bois transparent mis au point par des ingénieurs chinois.Le bois transparent mis au point par des ingénieurs chinois. Photo : Rongbo Zheng

Une technique simple et sans danger pour l’environnement développée par des ingénieurs des matériaux chinois permet de rendre le bois transparent en ayant recours à la vapeur.

Dans les dernières années, certains scientifiques sont parvenus à rendre transparents de petits morceaux de bois, mais on était loin de pouvoir commercialiser le matériau pour créer des fenêtres de bois, par exemple. En plus, le processus utilisé n’était pas écologique.

La nouvelle technique permet de créer des panneaux de bois plus grands, plus épais et plus transparents que les autres, tout en utilisant un procédé de fabrication moins dangereux pour l’environnement.

Plus solide et plus isolant que le verre, le bois transparent pourrait rendre les maisons et les bâtiments plus écoénergétiques.

Au lieu de faire bouillir le bois dans des solutions de blanchiment pour le dépouiller de sa lignine – la substance qui rend le bois opaque – les chercheurs lui ont plutôt donné un bain de vapeur de plusieurs heures constitué de peroxyde d'hydrogène pour ensuite le remplir de résine transparente.

La méthode permet d'éliminer profondément la lignine dans les grains de bois, ce qui rend le produit final plus transparent. Ses créateurs affirment également qu'en traitant le bois à la vapeur au lieu de le faire bouillir, sa structure cellulaire reste relativement intacte, ce qui rend le produit final plus solide.

Avant que le matériau puisse être commercialisé, les chercheurs veulent mieux cerner les propriétés mécaniques de leur invention et raffiner le processus de fabrication. Ils estiment quand même que la commercialisation d’un bois transparent n’a jamais été aussi proche.


3. Un radiateur sur la tête!

Un casoar à casque. Un casoar à casque Photo : iStock / wWeiss Lichtspiele

Il a une drôle de tête le casoar à casque avec cette curieuse excroissance crânienne dont la fonction suscite curiosité et spéculations depuis près de deux siècles.

Est-ce une armure protectrice ou de combat, ou encore un outil de séduction?

Or, il n’en serait rien. Le fameux casque agit en fait comme un radiateur thermique qui permet à la chaleur de s’échapper lorsqu’il fait chaud ou qui la retient lorsqu’il fait froid.

Pour établir cette conclusion, des biologistes australiens ont eu recours à des appareils portatifs d'imagerie thermique pour observer des oiseaux évoluant dans des conditions météorologiques différentes.

Les images ont montré que les oiseaux dégageaient peu de chaleur de leur casque lorsque la température n'était que de 5 degrés Celsius, mais qu’ils en dégageaient beaucoup plus lorsque le mercure atteignait 36 degrés Celsius.

Cette découverte renforce l’idée selon laquelle des structures similaires observées chez les dinosaures mésozoïques leur permettaient de vivre dans des environnements tropicaux.


4. Un lit intelligent pour ceux qui bougent trop la nuit

Le Smart Bed de FordLe Smart Bed de Ford Photo : Ford

Le constructeur automobile américain Ford a dévoilé un produit qui est bien loin de sa route : un lit intelligent.

Grâce à des capteurs à pression et d’un tapis roulant, le Smart Bed vérifie si ses dormeurs se trouvent bien chacun de leur côté. Si l’un d’entre eux envahi l’espace de l’autre, le tapis se met en marche pour le ramener dans sa zone.

Le Smart Bed de FordAgrandir l’imageLe Smart Bed de Ford Photo : Ford

Avec ce prototype, Ford veut faire la promotion des technologies intelligentes utilisées également dans ses véhicules automobiles. Par exemple, les Focus et VUS Edge possèdent un système d'aide au maintien dans la voie qui surveille la route et aide le conducteur à rester dans le bon alignement.

L’objectif de Ford est de s'inspirer de l'expertise automobile pour répondre à des problèmes de la vie quotidienne.


5. Des humains contrôlent les cerveaux de rats

Les bio-ingénieurs ont d’abord permis aux rongeurs de s’habituer à leur système. Les bio-ingénieurs ont d’abord permis aux rongeurs de s’habituer à leur système. Photo : TBU/YouTube

Une interface sans fil qui permet de connecter les cerveaux de rats à ceux d’humains a permis à ces derniers de contrôler les mouvements des rongeurs.

De microélectrodes ont été implantées sur les rats, tandis que les humains portaient un casque à électrodes.

Dans un premier temps, les bio-ingénieurs chinois à l’origine de cette percée ont d’abord permis aux rongeurs de s’habituer à leur système.

Puis les instructions de mouvement émises par les humains ont été transmises aux rongeurs à l’aide de légères stimulations électriques.

Les humains ont ensuite réussi à les diriger dans un labyrinthe qui prenait la forme d’une étoile à huit branches. Dans une dizaine de tests, les rats ont effectué les commandes humaines avec un taux de réussite de 98 %.

Cette expérience montre qu’il est possible de transmettre de l’information entre les cerveaux d’individus de deux espèces. Elle ouvre aussi la porte à une expérience semblable entre les cerveaux de deux humains.


6. Des gants qui transposent la langue des signes en paroles

L'inventeur Roy Allela et son gant Sign-IO.L'inventeur Roy Allela et son gant Sign-IO Photo : Sign-IO/Roy Allela

Un inventeur kenyan a mis au point des gants connectés qui sont capables de convertir en temps réel la langue des signes en discours audio.

L’objectif du prototype Sign-IO de « gants traducteurs » mis au point par Roy Allela est de permettre à une personne sourde et muette de communiquer plus facilement avec son entourage.

L'application et le gant Sign-IO.L'application et le gant Sign-IO Photo : Sign-IO

Les gants transmettent les informations concernant les mouvements à une application d’un téléphone intelligent qui les traite et les vocalise.

L’application permet à son utilisateur de définir la langue, le sexe et le timbre de la voix. Pour le moment, les résultats présentent une précision de 93 %. L’inventeur voudrait voir son invention un jour disponible dans les écoles et pour les enfants sourds.


7. Voici Hippocampe, la lune improbable de Neptune

Représentation artistique montrant Neptune et sa lune Hippocampe.Représentation artistique montrant Neptune et sa lune Hippocampe. Photo : NASA

C'est maintenant officiel, la planète Neptune compte un 14e satellite naturel. En fait, l’existence de l’objet céleste était connue depuis 2013, mais les astronomes n’arrivaient pas à le catégoriser.

Le caillou de seulement 34 km de diamètre devient ainsi la lune rebelle de Neptune, qui est la huitième et dernière planète du système solaire.

Hippocampe se trouve entre deux autres lunes, Protée et Larissa. Son emplacement n’est vraiment pas habituel. Les astronomes expliquent qu’une lune aussi petite ne devrait pas se trouver si près de Protée, la plus grande lune intérieure de Neptune. Ils pensent qu'Hippocampe serait composé d’une partie du matériel éjecté de la surface de Protée lors d'une collision violente avec une comète.

Elle serait pour ainsi dire une lune de troisième génération, puisque Protée elle-même serait le produit résiduel de processus similaires qui sont intervenus il y a des milliards d'années.

À cette époque, Triton, la plus grande lune de Neptune, a vraisemblablement été capturée en provenance de la ceinture de Kuiper.

Science