•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'anciens collègues de Paul Dewar lui rendent un dernier hommage

Un homme s'exprimant sur un podium orange
Paul Dewar a représenté Ottawa-Centre de 2006 à 2015. Photo: Facebook/Paul Dewar
Radio-Canada

À la veille de ses funérailles, d'anciens collègues de l'ancien député néo-démocrate Paul Dewar lui ont rendu un dernier hommage vendredi après-midi.

L'ancien député fédéral d'Ottawa-Centre de 2006 à 2015 est mort le 6 février des suites du cancer du cerveau dont il souffrait depuis l'hiver dernier. Il avait 56 ans.

Une célébration de la vie a eu lieu vendredi à la First United Church, située au 347, chemin Richmond à Ottawa, de 14 h à 20 h. Pour l'occasion, plusieurs collègues, amis et représentants d'organismes étaient sur place dont Youth Action Now.

Tous sont venus pour célébrer cet être généreux, chaleureux et toujours prêt à donner un coup de main, comme l'a qualifié Clive Doucet, un ancien conseiller municipal. Il a ajouté que M. Dewar avait été le Canadien que tout le monde rêve de devenir.

Il était toujours capable d'avoir des discussions, même lorsque les gens avaient des opinions différentes, a rappelé Richard Marceau, un ancien député fédéral. Selon ce dernier, il était l'incarnation même de l'implication et il oeuvrait pour rendre le monde meilleur.

Karine Fortin, qui travaillait pour le Nouveau Parti démocratique, s'est souvenue qu'il était un mentor rassurant pour les nouveaux députés. Il aura été une inspiration pour plusieurs, dont Joel Harden, le député provincial d'Ottawa-Centre, qui était également présent.

Les funérailles de Paul Dewar vont se dérouler samedi à compter de 10 h 30 en l'église Dominion-Chalmers, au coin des rues O'Connor et Lisgar à Ottawa.

Elles sont ouvertes au public. Les organisateurs mentionnent qu'il y a de la place pour environ 900 personnes samedi.

Le politicien avait révélé, en février 2018, qu'il était atteint d'un cancer du cerveau. Il avait confirmé, en juin, que son cancer était un glioblastome incurable.

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale