•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CTT : des pertes de 61 millions à cause d'usagers qui ne paient pas leur passage

Des passagers attendent le tramway à Toronto
La fraude de titre de transport des usagers des tramways se chiffraient à plus de 12 millions de dollars en 2018, selon le rapport de la vérificatrice municipale. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Commission de transport de Toronto (CTT) a perdu au moins 61 millions de dollars en revenus l'an dernier à cause de la fraude liée aux titres de transport, selon la vérificatrice générale de la Ville, que ce soit des usagers qui montent à bord d'un tramway ou d'un autobus sans payer ou qui utilisent une carte Presto pour enfants alors qu'ils ont plus de douze ans.

Ces pertes sont l'équivalent de 5,4 % de l'ensemble des revenus de la CTT, ajoute la vérificatrice Beverly Romeo-Beehler.

La Commission avait maintenu dans le passé que la fraude ne lui coûtait pas plus de 20 millions par année, soit environ 2 % de ses recettes totales.

Les pertes par mode de transport :

  • Autobus : 30,1 millions de dollars
  • Tramways : 12,2 millions
  • Métro : 18,4 millions

La vérificatrice chiffre par ailleurs à au moins 3,4 millions les pertes de revenus en 2018 liées au mauvais fonctionnement des bornes et des portes Presto, une estimation très conservatrice selon Mme Romeo-Beehler.

Fraude liée aux cartes Presto pour enfants

Les enfants de 12 ans et moins peuvent utiliser le réseau de transport en commun gratuitement à Toronto.

La CTT demande toutefois à leurs parents de leur procurer une carte Presto pour enfants.

Or, selon la vérificatrice municipale, le risque de fraude liée à ce titre de transport est très grand, parce que rien ne différencie ces laissez-passer des cartes Presto pour adultes.

Durant les six semaines de notre audit des trois différents modes de transport en commun de la CTT [métro, tramway, autobus], mené à différentes heures de la journée, nous n'avons observé aucun enfant de 12 ans et moins utilisant une carte Presto pour enfants, indique son rapport.

La vérificatrice ajoute ceci : les inspecteurs de la CTT ont identifié 56 usagers du métro et 22 usagers d'autobus qui utilisaient frauduleusement une carte Presto pour enfants durant notre période d'observation.

La vérificatrice municipale fait 27 recommandations, y compris :

  1. Mieux sensibiliser les usagers à la question de la fraude des titres de transport et ses conséquences;
  2. Bonifier le programme d'inspection de la CTT pour inclure les circuits d'autobus;
  3. Évaluer la possibilité d'une carte Presto pour enfants qui soit différente visuellement de celle pour les adultes.

Les réactions

Le maire John Tory qualifie la situation de complètement inacceptable.

C'est du vol qui mine notre système de transport en commun et c'est injuste pour la majorité des usagers qui sont honnêtes et qui paient le coût du passage.

John Tory, maire de Toronto

La présidente de la CTT, Jaye Robinson, affirme que c'est un problème qui perdure depuis trop longtemps. En tant qu'usagère régulière des transports publics, dit-elle, je sais à quel point c'est frustrant pour les résidents de Toronto qui paient pour utiliser la CTT.

La Commission de transport doit discuter de la question lors de sa réunion du 26 février.

Toronto

Politique municipale