•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC de La Mitis contre toute exploration ou exploitation pétrolière ou gazière

Rivière Mitis
La rivière Mitis Photo: Radio-Canada / Isabelle Damphousse
Radio-Canada

Au conseil des maires de la MRC de La Mitis mercredi soir, les élus ont voté une résolution à l'unanimité qui s'oppose à toute forme d'exploration ou d'exploitation de gaz ou de pétrole sur le territoire.

Selon le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis, cette résolution amène la MRC à être la première au Québec à se positionner ainsi depuis le nouveau cadre législatif.

Les Villes de Sainte-Luce, de Price et de Rimouski sont les premières à s'être positionnées de cette même façon. La MRC de La Mitis a ensuite voté pour cette même résolution.

Une résolution morale

Bien que cette résolution ait été voté à l'unanimité par les maires de la MRC de La Mitis, celle-ci n'a aucune portée légale.

On ne peut pas réglementer l'exploration ou l'exploitation des hydrocarbures sur notre territoire. Le cadre législatif est provincial.

Bruno Paradis, préfet de la MRC de La Mitis

Le préfet soutient que cette résolution est plutôt morale pour l'ensemble des maires et mairesses de la MRC de La Mitis.

Bruno Paradis en entrevue avec Radio-CanadaLe préfet de la Mitis et maire de Price, Bruno Paradis Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

C'est un peu par précaution. On a été prudents. On doit protéger les sources d'eau. On voit ce qui s'est fait un peu ailleurs puis nous, notre priorité, c'est de s'assurer du bien-être de nos citoyens. C'est ce qui a motivé le choix, explique Bruno Paradis.

L'inquiétude des citoyens et des élus

Certains projets pétroliers dans la région sont qualifiés « d'inquiétants », par le préfet, et c'est ce qui, selon lui, a justifié la résolution votée mercredi soir.

Le tiers de la population de La Mitis prend son eau dans la rivière Mitis, donc une contamination de la rivière ferait en sorte que plusieurs citoyens et citoyennes seraient à risque dans leur santé.

Bruno Paradis, préfet de la MRC de La Mitis

C'est le cas notamment du projet de recherche en exploration pétrolière à La Rédemption.

Quand on parle de recherche au niveau de la fracturation, il y a beaucoup d'eau qui est injectée dans le sol. On n'est pas en mesure de déterminer où cette eau-là va se diriger et souvent, c'est après qu'on s'aperçoit qu'il y a des cours d'eau qui sont contaminés. Plusieurs municipalités tirent leur eau potable directement de la rivière Mitis, donc c'est ce qui a vraiment inquiété les maires et mairesses, explique-t-il.

Pour le préfet de la MRC de La Mitis, l'idée de cette résolution est de porter la voix des citoyens.

Ils sont inquiets, quand ils voient ce qui se fait ailleurs dans le monde et les répercussions que de tels projets ont eus sur la qualité de vie et la qualité de l'eau, sur la faune et la flore de ces endroits-là, soutient-il.

Bas-Saint-Laurent

Ressources naturelles