•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Higgs en Saskatchewan : partisanerie lors d'un voyage payé par les contribuables

Radio-Canada

La présence du premier ministre du Nouveau-Brunswick à un rassemblement samedi dernier en Saskatchewan suscite la controverse.

Blaine Higgs se trouvait à Moosomin, près de la frontière du Manitoba, aux côtés du chef du Parti conservateur fédéral, Andrew Scheer, et du premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe. Les trois hommes veulent faire front commun pour relancer le projet d’oléoduc Énergie Est, abandonné par la pétrolière albertaine TransCanada en 2017.

Lors de l’événement, M. Higgs a aussi qualifié M. Scheer de futur premier ministre.

Cet appui au chef du Parti conservateur, à quelques mois des élections fédérales, a soulevé l’enthousiasme de la foule à Moosomin. Mais de retour à Fredericton, M. Higgs a dû répondre à plusieurs questions.

Message partisan aux frais des contribuables

Blaine Higgs indique que son voyage en Saskatchewan, accompagné de son chef de cabinet, a coûté autour de 5000 $ aux contribuables du Nouveau-Brunswick.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs.

Blaine Higgs a dû répondre à plusieurs questions à son retour de Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada

J’imagine que c’est un point valable… devrais-je faire cela ou pas?, a-t-il dit en référence à ses commentaires à saveur partisane au sujet d’Andrew Scheer.

M. Higgs a indiqué qu’il exprime ce en quoi il croit, et dit ce qui, selon lui, donnera de bons résultats. Et je continuerai probablement à le faire, a-t-il ajouté.

Il affirme qu'il franchira peut-être encore la limite entre son rôle de premier ministre et celui de politicien conservateur. Je ne sais pas, peut-être que je vais dépasser la ligne une fois ou deux, c’est possible, a-t-il poursuivi.

L’opposition réagit

Ça devrait être le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick qui défraie les coûts de ce voyage-là, affirme le député libéral de Dieppe, Roger Melanson, qui dit ne pas avoir entendu le discours de Blaine Higgs.

Le chef du Parti vert, David Coon, estime quant à lui que Blaine Higgs tient un double discours lorsqu’il se présente comme un politicien non partisan au Nouveau-Brunswick, mais agit autrement ailleurs.

Sa personnalité à l'extérieur, c'est très politique... très politique, très partisan en réalité, a dit M. Coon.

D’après un reportage de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale