•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sénateur de la Saskatchewan refuse de s’excuser pour ses propos controversés

Le sénateur David Tkachuk parle au micro sur la colline parlementaire à Ottawa
Le sénateur conservateur de la Saskatchewan, David Tkachuk, a pris la parole mardi devant des manifestants propipelines à Ottawa. Photo: Global News
Radio-Canada

Le sénateur conservateur de la Saskatchewan, David Tkachuk, a indiqué ne pas vouloir s'excuser pour les propos qu'il a tenus mardi dernier lors de la manifestation du convoi United We Roll à Ottawa. Le sénateur avait encouragé les camionneurs propipelines de « rouler sur tous les Libéraux qu'il reste au pays ».

Par voie de communiqué, le sénateur a voulu remettre les pendules à l’heure quant à son discours prononcé sur la colline parlementaire.

Il dit avoir prononcé ses propos en tant que porte-parole au sein du Sénat concernant le projet de loi C-69 et président du comité du Sénat chargé d'examiner le projet de loi C-48 qui sont tous deux des projets de loi néfastes pour l’industrie pétrolière et gazière.

David Tkachuk met l'accent sur le fait que sa déclaration était au sens figuré. Je parlais de vaincre tous les Libéraux lors des prochaines élections. Je ne préconisais pas la violence et je pense que tout le monde le sait.

Je ne vais pas m’excuser pour mes propos.

David Tkachuck, sénateur conservateur

Dans les circonstances, le sénateur Tkachuk convient que les mots qu’il a employés n’ont peut-être pas été aussi judicieux qu’il l’aurait souhaité. Néanmoins, il affirme que certaines personnes doivent être heureuses de les interpréter de manière erronée pour répondre à leurs propres intérêts.

« C’est totalement inacceptable »

Dans une déclaration faite devant le comité permanent de la justice à la Chambre des communes concernant l’affaire SNC-Lavalin, Michael Wernick, greffier du Bureau du Conseil privé et secrétaire du cabinet, souligne qu’il est complètement inacceptable qu’un membre du Parlement du Canada incite les conducteurs de camion à foncer sur la foule après les événements survenus à Toronto l’été dernier.

Une attaque au camion-bélier avait fait 10 morts et 14 blessés dans la métropole ontarienne en avril 2018.

Le greffier du Conseil privé se dit inquiet quant aux conséquences que peuvent avoir de tels propos sur la place publique. Il craint que ce type de discours mine la confiance des citoyens envers les institutions du pays.

J'espère que vous, les parlementaires, allez condamner cela.

Michael Wernick

Pour le sénateur saskatchewanais, nommé par l’ancien premier ministre Brian Mulroney en 1993, la réaction des Libéraux à ses propos montre qu'ils tentent de dévier l’attention de la situation critique de notre industrie pétrolière et gazière dans l’Ouest et dans ma province.

Le sénateur conservateur indique également que sa déclaration concernant les Libéraux est loin d'être la seule chose qu'il a dite lors de son discours mardi. Il a mentionné le fait que les camionneurs ont fait beaucoup de chemin, de l'Alberta vers Ottawa, et que maintenant ils doivent s'assurer de vaincre les Libéraux lors des prochaines électionsparce que, lorsqu’ils ne seront plus là, leurs projets de loi ne seront plus là non plus.

Sur Twitter, Patrick McCurdy, un professeur agrégé de l'Université d'Ottawa qui se spécialise en communication et environnement, a indiqué que personne ne devrait inciter une foule « à renverser » leurs adversaires politiques. « Le sénateur David Tkachuk a fait exactement cela lors du rassemblement du groupe United We Roll. Un comportement honteux. »

Saskatchewan

Politique fédérale