•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme condamnée à 21 mois de prison pour des crimes sexuels envers des mineures

Roxanne Auger-Lapointe sur une photo d'identité
Roxanne Auger-Lapointe Photo: Service de police de Saint-Jérôme
Radio-Canada

Roxanne Auger-Lapointe, qui a plaidé coupable mercredi à des accusations de contacts sexuels et d'incitation à des contacts sexuels auprès de 16 adolescentes, a été condamnée à 21 mois de prison.

Les crimes ont été commis entre novembre 2012 et mai 2016.

Après avoir purgé sa peine, Roxanne Auger-Lapointe aura deux années de probation, puis une année de suivi.

Son nom figurera pour toujours au registre des délinquants sexuels.

Le juge Michel Belhumeur lui a imposé cette peine à la suggestion commune de la poursuite et de la défense.

La femme, qui a aujourd’hui 24 ans, se rendait en auto près d’écoles secondaires, et tentait de gagner la confiance de ses victimes, entre autres par l’entremise de connaissances communes.

Elle avait été arrêtée en mai 2016, puis libérée après cinq semaines avec l'obligation de respecter certaines conditions. La durée de sa détention préventive sera soustraite de sa peine.

Le procès s’est déroulé au palais de justice de Saint-Jérôme.

Avec la collaboration de Karine Bastien

Grand Montréal

Justice et faits divers