•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La création d'un Félix dédié aux artistes autochtones bien accueillie

Félix, Adisq 2016
Félix, Adisq 2016 Photo: Radio-Canada
Nicolas Lachapelle-Plamondon

L'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) présentera pour la première fois un prix uniquement dédié aux artistes autochtones. L'annonce de la création du Félix de l'artiste autochtone de l'année mardi à Saguenay, a fait réagir nombre d'artistes inuits et des Premières Nations.

L'artiste innue Kathia Rock se réjouit de la nouvelle qui, selon elle, met un terme à une discrimination dans l'industrie à l'endroit des artistes non francophones.

Chanter dans sa langue au Québec, dans une langue autochtone, ce n'est pas évident. Pour participer à un concours d'auteur-compositeur-interprète, il faut chanter en français. Pour se faire produire, distribuer, commercialiser, pour passer à la radio, il faut chanter en français, critique-t-elle.

Moi ma langue elle est où? Moi, ma loi 101, elle est où?

Kathia Rock, artiste innue

L'artiste balaie les craintes d'une mise à l'écart des autres catégories de prix qu'avait soulevée l'annonce de la création du prix. Elle fait valoir que les artistes autochtones qui se qualifient pour des prix sont ceux qui performent en français tandis que ceux préférant chanter dans leur langue maternelle se voyaient jusqu'ici reléguer dans la catégorie « musique du monde ».

L'artiste innue Karen Pinette FontaineL'artiste innue Karen Pinette Fontaine, originaire de Maliotenam. Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Villeneuve

L'artiste de la relève, Karen Fontaine Pinette, se réjouit également de la création de cette catégorie voyant là « un pas énorme dans la réconciliation » entre autochtones et allochtones et « l'inclusion des autochtones dans l'industrie. » Des fois, c'est difficile d'avoir le spotlight en dehors des réserves, fait-elle valoir, ça ajoute quelque chose d'encourageant pour la relève, se réjouit-elle.

C'est super qu'il y ait cette catégorie là où on peut être nous-mêmes. C'est sûr un jour, on aura peut-être plus besoin de ça, mais en ce moment c'est vraiment important, c'est tellement nécessaire!

Karen Pinette Fontaine, artiste innue

Le nouveau Félix sera remis dès la prochaine édition du gala en octobre prochain.

Côte-Nord

Autochtones