•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Banksy des bancs de neige se révèle

Qui est la personne derrière les mystérieuses sculptures de neige et de glace dans le quartier Vanier?
Kevin Sweet

Mystère élucidé. Gilles Bergeron, 51 ans, est l'artiste derrière les mystérieuses sculptures de neige qui sont apparues ces derniers jours dans le quartier Vanier, à Ottawa.

C’est moi qui a essayé, répond humblement l'homme, lorsqu’on lui demande si c’est bel et bien lui l’auteur des oeuvres qui lui ont valu le surnom du « Banksy des bancs de neige » dans les médias.

Ses sculptures, représentant un crocodile ou un camion, font jaser dans les réseaux sociaux depuis dimanche, mais son identité était demeurée jusque-là inconnue.

Une sculpture de neige en forme de crocodileGilles Bergeron est le créateur de ce crocodile de neige, vu dans Vanier. Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

C’est pour les jeunes, explique l’artiste, qui explique l'origine de sa démarche par le fait qu'il n’a pas vu ses propres enfants depuis longtemps.

Il n'y a rien d’autre à faire autour pour les jeunes et ça leur donne quelque chose à voir, en plus.

Gilles Bergeron

Le quinquagénaire venait de se réveiller d’une sieste, lorsqu’on l’a abordé pour lui parler.

Il a expliqué qu'il dormait le jour et créait ses oeuvres une fois la nuit tombée. Cette activité l'occupe pendant cinq ou six heures de suite et ce, jusqu’aux petites heures du matin.

Gilles Bergeron indique qu'il n’a pas de formation en art ni d’outils sophistiqués. Il utilise une pelle et sculpte ce qu’il voit dans la neige.

J’ai vu un ombrage sur le banc de neige et j’ai décidé de commencer à couper le crocodile, répond-il simplement.

Il ajoute de la peinture à ses créations pour les rendre encore plus réelles.

Une nouvelle tradition

Gilles Bergeron habite le quartier Vanier depuis six ans. L’an dernier, il a sculpté dans sa cour une motoneige en neige et cette année, il a décidé d’en faire plus.

L'Ottavien a maintenant en tête de créer une tortue devant le Motel Concorde, mais il doit d’abord essayer de réparer ses sculptures endommagées par la circulation et les piétons.

Le redoux des prochains jours risque aussi de jouer contre lui, mais il ne semble pas se décourager.

On va recommencer, dit-il avec un grand sourire. Le prochain banc de neige, il y a quelque chose qui va monter. Je n'ai aucune idée, répond celui qui attend la prochaine bordée de neige avec impatience.

Ottawa-Gatineau

Sculpture