•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

OC Transpo « n'est pas un système fiable pour le moment », reconnaît son directeur

Un bus de la compagnie OC Transpo.
Un bus à Ottawa. Photo: La Presse canadienne / Justin Tang
CBC

Le dirigeant d'OCTranspo, John Manconi a admis mercredi que le système de transport en commun à Ottawa n'était pas fiable. Les problèmes de transport qui seront résolus seulement lorsque le train léger sera mis en service, croit-il.

Le système n'a pas été fiable. Tout le monde me le dit, et je ne le nie pas, a déclaré John Manconi, responsable d'OC Transpo, à la Commission du transport en commun mercredi matin.

Cet aveu était la réponse aux préoccupations des membres de la commission et du public qui ont soulevé la question de la qualité du service de transport en commun.

Nos usagers souffrent beaucoup. J'ai besoin du train léger pour que le système de transport en commun de la ville puisse fonctionner correctement. Je ne peux pas être plus franc que ça.

John Manconi

Le train léger devrait être mis en service d’ici le printemps, mais le Groupe de transport Rideau (RTG) — le consortium responsable de la construction du train léger — ne pourrait probablement pas être mis en service le 31 mars, la date prévue à la suite de nombreux délais.

Dans son budget préliminaire 2019, OC Transpo prévoit de dépenser 5,1 millions de dollars par an pour améliorer les services de transport en commun à travers la ville et débourser 7,8 millions de dollars pour acheter 12 bus supplémentaires. Mais ces améliorations ne seront pas faites tant que le système de train léger ne sera pas opérationnel.

La conseillère Diane Deans qui ne siège plus à la Commission du transport en commun a souligné qu'elle avait beaucoup de difficultés avec ce budget préliminaire parce qu'il repose sur une hypothèse fausse selon laquelle la date de mise en service du train léger sera le 31 mars.

Tarifs gelés

Reconnaissant que les passagers ont un service de moins bonne qualité en raison du retard du train léger, le conseil avait déjà voté en faveur du gel des tarifs jusqu'au 1er juillet. Ce gel signifie que la Ville générera des recettes de 2,3 millions de dollars en moins pour le premier semestre de l'année.

Toutefois, lorsque le conseil a pris cette décision, il pensait que le train léger serait en service bien avant le mois de juillet. Comme il pourrait y avoir encore du retard, la conseillère Laura Dudas a demandé si le gel des tarifs pourrait être prolongé.

M. Manconi a déclaré que cela reviendrait au conseil, qui pourrait prendre cette décision après la prochaine mise à jour officielle du train léger au début du mois de mars.

Président de la Commission du transport en commun, le conseiller Allan Hubley dit qu'il ne veut pas voir les tarifs gelés au-delà du 1er juillet 2019.

OC Transpo s'attend à une augmentation de 1,5 % du nombre de passagers en 2019, pour atteindre 97,8 millions de voyages.

En 2012, OC Transpo comptait 101 millions d'usagers, mais ce nombre a diminué jusqu'à une légère hausse de l'achalandage l'an dernier.

Hausse attendue des revenus

OC Transpo prévoit également une modeste augmentation de 0,7 % des revenus de ses tarifs. En 2017, les recettes tarifaires ont été nettement inférieures aux prévisions. L'année 2018 a connu une légère hausse du nombre d'usagers, mais les revenus ont été moindre, car les usagers choisissaient pour des options moins coûteuses telles que les laissez-passer pour étudiants et les cartes à faible revenu.

Concernant ParaTranspo, le nombre de passagers devrait rester à 850 000 par an.

Les conseillères Theresa Kavanagh et Catherine McKenney ont voté contre le budget, car elles sont en faveur d'un gel des tarifs pour les usagers les plus vulnérables.

Le budget pour 2019 sera examiné lors de la réunion du Conseil municipal du mercredi 6 mars.

Avec les informations de Joanne Chianello

Ottawa-Gatineau

Transport en commun