•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Salaires des dirigeants d'Hydro One : le gouvernement de Doug Ford impose ses limites

Une affiche d'Hydro One
Une affiche d'Hydro One Photo: La Presse canadienne / Darren Calabrese
Radio-Canada

Le gouvernement de Doug Ford imposera un seuil maximal pour les salaires des dirigeants du distributeur d'électricité de la province.

Le ministre de l'Énergie, Greg Rickford, avait demandé (publiquement) aux dirigeants d'Hydro One de revoir à la baisse la structure de rémunération de ses membres. Ils proposaient une structure salariale allant jusqu'à 2 775 000$.

Nous avons constaté l'échec des membres du conseil d'administration de Hydro One à réduire à un niveau adéquat la rémunération des DG et la leur.

Communiqué du ministère de l'Énergie de l'Ontario

Une semaine plus tard, le gouvernement annonce qu'il émet une directive qui fera en sorte que le président d'Hydro One aura droit à une rémunération totale d'au plus 1,5 million de dollars, incluant un salaire de base de 500 000$ par année.

Quant au conseil d'administration, son président touchera un salaire d'au plus 120 000$ alors que les membres auront droit à une compensation maximale de 80 000$ par année.

La compagnie a émis une courte déclaration pour dire qu'elle continuait à tenter de recruter un PDG. L'ancien PDG, Mayo Schmidt, est parti à la retraite dès l'arrivée au pouvoir du gouvernement de Doug Ford.

Les conservateurs avaient fait campagne en promettant de mettre à pied M. Schmidt qu'il avait surnommé « l'homme aux six millions de dollars » ainsi que les autres dirigeants d'Hydro One en raison de leurs salaires qu'ils jugeaient trop élevés.

Toronto

Économie