•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'acteur Jussie Smollett accusé d'avoir mis en scène sa propre agression

L'acteur Jussie Smollet, vedette de la série télévisée Empire, est accusé d'avoir menti aux policiers et d'avoir déposé une fausse plainte.

Photo : getty images for espolã²n / Tasia Wells

Radio-Canada

Accusé d'avoir payé deux hommes pour simuler une attaque raciste et homophobe, l'acteur américain Jussie Smollett a été libéré sous caution jeudi. Les autorités américaines l'accusent d'avoir monté cette agression de toutes pièces pour tenter de faire avancer sa carrière.

L'acteur vedette de la série télévisée Empire aurait payé deux frères 3500 $ pour qu'ils simulent l'attaque en plein centre-ville de Chicago, a expliqué la police durant une conférence de presse, jeudi.

Les forces de l'ordre ont précisé que ces deux frères avaient d'abord été considérés comme des suspects, mais qu'ils étaient désormais vus comme des « victimes ».

Après avoir été interrogés durant près de deux jours la semaine dernière, ils ont été relâchés.

Le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson, a indiqué que l'acteur était « insatisfait » de son salaire, et qu'il avait « exploité la douleur et la colère du racisme pour promouvoir sa carrière ».

Les fausses plaintes causent des dégâts réels [...]. Ce coup de publicité est une cicatrice que Chicago ne mérite pas.

Eddie Johnson, chef de la police de Chicago

L'acteur de 36 ans s’est rendu aux forces de l’ordre jeudi, avant d'être relâché. Sa caution avait été fixée à 100 000 $, a précisé Risa Lanier, du bureau du procureur.

L'acteur, qui ne s'est pas exprimé devant les médias pourtant venus en grand nombre, est accusé d’inconduite, de falsification d’un rapport de police et d’avoir menti aux enquêteurs.

Ces accusations pourraient lui valoir jusqu’à trois ans de prison, selon la police de Chicago.

Une onde de choc sur les réseaux sociaux

L'acteur américain noir et homosexuel avait causé une onde de choc sur les réseaux sociaux le 29 janvier dernier en affirmant qu’il avait été agressé au centre-ville de Chicago par deux hommes masqués proférant des insultes racistes et homophobes à son égard.

Selon le récit de l’acteur, les deux hommes, apparemment des partisans du président Trump, l'avaient frappé et lui avaient mis une corde au cou avant de lui verser de l'eau de Javel sur le corps.

Après des jours de spéculations sur la véracité des faits sur les réseaux sociaux et dans les médias américains, la police de Chicago a déclaré, mercredi sur Twitter, que Jussie Smollett était désormais considéré comme un suspect dans cette affaire pour avoir déposé une fausse plainte.

Selon le porte-parole de la police de Chicago, Anthony Guglielmi, des preuves suffisantes pour accuser l’acteur devant un tribunal avaient déjà été présentées à un grand jury du comté de Cook.

La semaine dernière, la police de Chicago avait indiqué que deux « suspects potentiels » avaient été laissés en liberté sans être poursuivis dans cette affaire, tandis que des médias américains laissaient entendre que l'agression pourrait avoir été un simulacre fabriqué de toutes pièces.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Célébrités

International