•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fédéral veut accélérer le processus d’immigration pour les proches de la famille Barho

Cinq des sept enfants de la famille Barho, sur une photo dont on ignore la date.

Photo : Facebook : Ummah Masjid And Community Center

Radio-Canada

Il est « absolument essentiel » de faire venir au Canada le plus rapidement possible les proches de Kawthar Barho, la mère éprouvée par la mort de ses sept enfants dans l'incendie survenu mardi en Nouvelle-Écosse, a affirmé jeudi le député fédéral d'Halifax.

Mercredi, Andy Fillmore a rendu visite à Kawthar Barho à l’Infirmerie d’Halifax, où son mari Ebraheim repose, plongé dans un coma artificiel. Le mari de Mme Barho est le seul membre de sa famille proche qu’il lui reste au Canada, a indiqué le député Fillmore, jeudi à Dartmouth.

La seule chose qu’elle a demandée pour l’aider à passer à travers, c’est d’avoir sa famille avec elle, dit M. Fillmore.

La mère et le frère de Kawthar Barho vivent présentement au Liban après avoir eux aussi fui la guerre en Syrie.

Andy Fillmore le 21 février 2019.

Le député fédéral d'Halifax, Andy Fillmore.

Photo : Radio-Canada / CBC

Dans des cas de vie ou de mort, indique le député, il existe une possibilité d’accélérer le processus d’immigration. Selon lui, il est clair que la présente situation requiert une telle exception.

La résidence de la famille Barho, des réfugiés syriens arrivés en Nouvelle-Écosse en 2017, a été détruite par les flammes à Spryfield, un quartier d'Halifax, mardi matin. Les sept enfants du couple ont péri dans l'incendie.

Le premier ministre Justin Trudeau, de passage en Nouvelle-Écosse cette semaine, confirme que son ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, est saisi de ce dossier.

M. Trudeau a indiqué jeudi à Dartmouth que le système canadien d’immigration est régi par des procédures qui assurent un traitement juste et équitable de toutes les demandes, mais qu’il est possible d’examiner certains dossiers au cas par cas, pour des motifs humanitaires.

Dans cette situation-ci, on a énormément de compassion et on comprend comment pas juste la famille, mais toute la communauté veut voir cette famille rassemblée dans ce moment de deuil épouvantable, a dit M. Trudeau.

Le député Fillmore ne pouvait s’avancer jeudi sur les délais pour les membres de la famille de Kawthar Barho, mais dit qu’il travaillera de concert avec le YMCA local et l’Association des services aux immigrants de la Nouvelle-Écosse (ISANS) pour remplir les exigences administratives.

Andy Fillmore dit que malgré sa douleur, Mme Barho ressent l’amour de la communauté en ce moment, et cela l’aide vraiment.

Des centaines de personnes honorent la mémoire des enfants de la famille Barho

Des centaines de personnes, y compris le premier ministre Justin Trudeau, se sont rassemblées mercredi soir sur la place principale d'Halifax en soutien à la famille de réfugiés syriens qui a perdu sept enfants dans un incendie.

Le premier ministre Justin Trudeau se recueille avec la communauté.

Le premier ministre Justin Trudeau est venu rendre hommage aux sept enfants qui ont péri dans l'incendie de leur maison, à Halifax.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Ils se sont rassemblés au Grand Parade devant l'hôtel de ville et ont écouté solennellement la lecture du nom et de l'âge des enfants, suivie d'un moment de silence.

Les enfants dont la vie a été fauchée sont : Ahmad, 14 ans; Rola, 12 ans; Mohamad, 9 ans; Ola, 8 ans; Hala, 3 ans; Rana, 2 ans, et Abdullah, né au Canada en novembre.

Le député fédéral Andy Fillmore a déclaré que les membres de la famille Barho étaient arrivés à Halifax en tant que réfugiés, mais qu'ils étaient devenus nos voisins, nos amis.

La perte que nous ressentons ce soir est si lourde parce qu'ils étaient nos voisins. Des réfugiés syriens, oui. Mais des Néo-Écossais aussi, a-t-il fait valoir.

M. Trudeau n'a pas pris la parole, mais est demeuré parmi la foule, les mains jointes et la tête baissée, avant de se rendre à une activité de financement.

Vigile vendredi soir

Une autre vigile aura lieu vendredi soir en Nouvelle-Écosse. Dans le comté de Hants, les citoyens sont conviés à ce rassemblement pour manifester leur soutien envers la famille Barho, à 19 h à l’Église unifiée Riverview, à Elmsdale.

Avec des informations de Michael Gorman de CBC et Marc Babin

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Immigration

Politique