•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le soutien à la francophonie absent du budget 2019

Des fillettes agitent de petits drapeaux franco-colombiens en papier lors d'une journée ensoleillée.

Il y a près de 300 000 francophones en Colombie-Britannique.

Photo : Conseil scolaire francophone de Colombie-Britannique

Adrien Blanc
Erik Tremblay

Le ministre de la Francophonie en Colombie-Britannique, Adrian Dix, reconnaît qu'il n'y a rien de nouveau pour les francophones dans le budget 2019 du gouvernement néo-démocrate. Cependant, il n'exclut pas que des organismes francophones profitent de financements.

Le ministre de la Francophonie rappelle que, lors du budget 2018, le gouvernement s’était engagé à consacrer 250 000 $ par an pendant cinq ans aux services en français.

Dire, dans la deuxième année [du plan pour les services en français], que ce n’est pas grand-chose, ce n’est pas la vérité.

Adrian Dix, ministre de la Francophonie

Le budget 2019 prévoit aussi d’apporter 18 millions de dollars supplémentaires au programme d’aide à l’apprentissage de base pour les adultes qui comprend des cours d’anglais.

Le président du Collège Éducacentre, Thomas Godin, espère qu’une partie de cette somme permettra à l’organisme de formation d’offrir des cours d’anglais aux francophones qui viennent s’installer en Colombie-Britannique.

Beaucoup de francophones arrivent du Canada et n’ont pas accès à la formation en anglais. C’est pour eux un handicap à la recherche d’emploi.

Thomas Godin, président du Collège Éducacentre

Pour le reste, le soutien à la francophonie passe par les mesures sociales du gouvernement, explique le ministre Adrian Dix. Il y aura beaucoup plus d'argent pour la santé, y compris pour les efforts de RésoSanté [Colombie-Britannique]. Une augmentation importante pour le ministère de l'Éducation va aider le Conseil scolaire francophone , assure-t-il.

Adrian Dix se tient dans un couloir de l'Assemblée législative.

Le ministre Adrian Dix rappelle que la Colombie-Britannique s'est engagée sur un financement de cinq ans pour les services en français.

Photo : Radio-Canada / Érik Tremblay

Le Conseil scolaire francophone (CSF) de la Colombie-Britannique salue ainsi l'augmentation de 281 millions de dollars du budget pour la construction d'écoles et de 240 millions de dollars pour l'adaptation aux risques sismiques. Il note aussi l'ajout de 58 millions de dollars au budget de recrutement d'enseignants. Toutefois, le CSF se dit déçu de ne voir aucune mention spécifique de l'éducation francophone dans le budget 2019.

L’Assemblée francophone des retraités et aînés de la Colombie-Britannique (AFRACB) place quelques espoirs sur l’octroi de financements supplémentaires pour les aidants familiaux et pour les résidences pour personnes dépendantes, équivalant à un million d'heures de soins supplémentaires pour les personnes en maison de retraite, selon le gouvernement.

Le directeur général de l'AFRACB, Stéphane Lapierre, se réjouit particulièrement de la suppression des cotisations à l’assurance maladie prévue pour octobre 2020.

Quand on arrive à la retraite, on a moins de revenus, alors économiser 150 $ par mois, c'est substantiel.

Stéphane Lapierre, directeur général de l'Assemblée francophone des retraités et aînés de la Colombie-Britannique

Le représentant des aînés et des retraités francophones pense aussi que la gratuité du transport en traversier pour les plus âgés favorisera leur pouvoir d'achat.

Colombie-Britannique et Yukon

Associations francophones