•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le salaire de 140 000 $ d'un ancien candidat progressiste-conservateur soulève des critiques

Cameron Montgomery dans une salle lors d'un rassemblement politique
Cameron Montgomery était candidat du Parti progressiste-conservateur pour la circonscription Ottawa-Orléans. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le ministère de l'Éducation de l'Ontario a défendu le salaire de 140 000 $ accordé à Cameron Montgomery, un ancien candidat progressiste-conservateur dans la circonscription d'Orléans, qui dirige désormais une organisation spécialisée dans les tests standardisés. L'emploi qu'il occupe à temps plein était auparavant un poste à temps partiel.

Cameron Montgomery a récemment été nommé président du conseil d'administration de l'Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE), le 14 février dernier. Le précédent président recevait jusqu'à 225 $ par jour de travail pour occuper cet emploi à temps partiel.

M. Montgomery, qui se présentait sous la bannière du Parti progressiste-conservateur, a perdu les élections dans Orléans, en juin dernier. C'est Marie-France Lalonde du Parti libéral de l'Ontario qui l'a emporté. Cependant, M. Cameron cumule beaucoup d'expérience dans le domaine de l'éducation, notamment comme professeur à la Faculté de l'Éducation de l'Université d'Ottawa.

La ministre de l'Éducation, Lisa Thompson, a dit, mercredi, que M. Montgomery était un candidat de choix quant à l'amélioration des tests standardisés de la province.

Notre indice de succès indique que les résultats [des élèves] en mathématique s'améliorent et assure que les professeurs, les parents et les étudiants sont à l'aise avec notre façon de mesurer la progression de la standardisation.

Lisa Thompson, ministre de l'Éducation de l'Ontario

Lorsqu'elle a été questionnée sur la façon dont l'organisation qui s'occupe des tests standardisés serait en mesure d'améliorer les résultats en mathématique, Mme Thompson a répondu que les professeurs et les parents s'étaient plaints des tests.

Nous sentons le besoin de recommencer du tout début. Nous devons nous assurer que l'OQRE possède une administration forte qui supporte les professeurs et ultimement les étudiants, permettant ainsi aux parents d'avoir confiance en notre système, a-t-elle ajouté.

« Les bonnes grâces »

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Andrea Horwath, a pour sa part souligné que la nomination de M. Montgomery sur le dossier des mathématiques était injustifiée.

Il s'agit assurément d'un billet d'entrée dans les bonnes grâces du premier ministre Doug Ford, particulièrement pour un candidat défait, a-t-elle complété. Tout comme les autres nominations qui ont été faites par Doug Ford, il s'agit d'une chance d'avoir quelqu'un en poste dans une organisation qu'il pourra manipuler. 

Un bon ami de la famille de M. Ford, Ron Taverner, a été nommé commissaire de la Police provinciale de l'Ontario (PPO), bien que cette nomination eût été reportée en raison d'une enquête du commissaire à l'intégrité.

M. Taverner ne répondait pas aux exigences pour le poste de commissaire. Le gouvernement Ford a d'ailleurs admis avoir diminué les standards pour recevoir plus de candidatures.

Outre M.Cameron, Jenni Byrne a quitté son poste de secrétaire principale auprès de M. Ford pour un poste à la Commission de l'énergie de l'Ontario. Son salaire annuel avoisine les 197 000 $.

Également, l'ancien président du Parti progressiste-conservateur, Rueben Devlin, s'est vu offrir un contrat de conseiller en soins de santé d'une durée de trois ans. Ian Todd, qui a travaillé sur la campagne électorale de Doug Ford, est devenu le représentant de l'Ontario aux États-Unis, avec un salaire annuel de 350 000 $ . L'avocat de la famille Ford, Gavin Tighe a été nommé au Conseil des comptables public de la province.

Le gouvernement a noté que le salaire de Montgomery venait du budget de l'OQRE.

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale